Bulls

Bobby Portis a pété un plomb : baston avec Nikola Mirotic à l’entraînement, l’Espagnol termine à l’hôpital

Bobby Portis
Source image : YouTube

Les Bulls n’ont peut-être pas joué un seul match encore cette saison, mais ils font déjà la une des journaux. En effet, une altercation entre Nikola Mirotic et Bobby Portis a tourné au drame ce mardi : l’Espagnol est à l’hôpital à l’heure actuelle.

Fans des Bulls, passez votre chemin. Il n’est clairement pas l’heure de se montrer au boulot ou dans la rue, quand on voit le niveau de bordel qui a atteint la franchise historique de Chicago. Depuis quelques temps, on savait que l’étape “reconstruction” était enclenchée, mais on ne pensait pas que ça allait passer par une étape “démolition” des joueurs. Car oui, on parle bien de démolition dans ce cas précis, Portis ayant littéralement envoyé son coéquipier à l’hôpital. C’est Shams Charania de chez Yahoo Sports qui est arrivé avec les premières nouvelles, le journaliste indiquant que Bobby s’est embrouillé avec Mirotic sur une prise de position en jeu, des mots se sont échangés, les poings sont montés et Portis a touché l’Espagnol en pleine gueule. Une scène déjà flippante, de base, sauf qu’elle a ensuite mené à une étape encore plus hardcore. Nikola est en effet resté au sol pendant plusieurs minutes, sous le choc des coups assénés par son coéquipier, avant d’être évacué puis emmené à l’hosto. Premier bilan médical réalisé ? Fractures multiples au niveau du maxillaire, commotions cérébrales et donc opération inévitable pour le barbu, qui ne pensait pas voir son collègue le démolir. Bien évidemment, les Bulls ont immédiatement informé que Mirotic serait absent quelques temps, car un tel incident demande un passage par la table d’opération et le probable futur port d’un masque de protection au visage.

Quant à Portis ? Que dire. Le garçon avait déjà montré qu’il avait un sacré tempérament dès son arrivée en NBA, ses grands yeux et son jeu ultra-physique envoyant un message clair à la concurrence. Plus d’une fois, Bobby avait décrit son jeu comme s’il était dans un constant état d’énervement, afin de garder ce côté possédé qui lui a permis d’en arriver là. Seul problème, il faut savoir gérer autant d’émotions et apparemment il s’est dit plusieurs choses à l’entraînement qui ont fait basculer Portis du mauvais côté de la force. Contractuellement parlant, les Bulls ont la possibilité de se séparer de leur jeune joueur puisqu’il a pris part à une altercation violente. La Ligue permet aux franchises de pouvoir renvoyer des athlètes s’ils dépassent certaines lignes, et autant dire que le garçon a foncé hors-piste. La NBA est également extrêmement punitive sur les actions de ce genre, elle qui tient à garder une image propre et qui ne véhicule pas d’actes de violence. Depuis des années, toute embrouille est immédiatement verrouillée par les sbires d’Adam Silver, maintenant on a ici un cas d’emmerde à l’intérieur même d’une franchise. On verra donc quelles premières sanctions les génies de Chicago prendront, avant que le boss de la Ligue n’envoie un joli petit mail à Bobby Portis. Prochaine étape ? La Chine, et encore.

Nikola Mirotic sera absent plusieurs semaines, mais qu’en sera-t-il de Portis ? On connaissait l’expression “se battre pour ses minutes”, mais Bobby a clairement poussé le délire beaucoup trop loin. Merci aux Bulls d’égayer notre saison, elle qui a à peine commencé.

Source : Yahoo Sports

Les visiteurs ont tapé :


2 Commentaires

2 Comments

  1. BCooL

    18 octobre 2017 à 8 h 42 min at 8 h 42 min

    je ne suis pas sûr que le terme “égayer notre saison” soit approprier pour ce genre d’évènement !

  2. max

    18 octobre 2017 à 22 h 06 min at 22 h 06 min

    seulement 8 matchs de suspension et il peut faire les entraînements alors que mirotic en a au moins pour 4 à 6 semaines c’est vraiment ridicules cette sanction autant rien lui donner… Mais bon on a djà vu avec zaza que la nba ne sanctionne plus grand chose…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top