Equipes

Preview de la Division Centrale 2017-18 : entre Pacers et Bulls, on sort les plus beaux tanks possibles

tank - podcast
Source image : YouTube

Plus que quelques rares nuits de sommeil avant d’attaquer la nouvelle saison régulière. Les previews des équipes sont quasiment toutes bouclées, mais les divisions n’ont pas eu droit à leur petite analyse et on corrige ça tout de suite. Aujourd’hui, la Division Centrale passe au micro-ondes !

La voie semble encore une fois bien dégagée pour des Cavs qui conserveront leur bannière de champion, sauf cataclysme ou saison fabuleuse réalisée par nos amis de Milwaukee. LeBron et sa bande ont même droit à un coup de pouce, Bulls et Pacers ont décidé de tanker comme des porcs pour entamer une nouvelle ère dans leur histoire. Du coup, si chaque rencontre de cette division devrait rester passionnante, on reste dans une hiérarchie inchangée avec Cleveland en tête et une bataille pour le pire bilan tout en bas. Seul point intéressant qu’on peut noter : 4 représentants de la Centrale en Playoffs l’an dernier, combien cette saison ? Deux minimum, allez trois si on force un peu le délire, mais ce sera tout. Courage aux fans d’Indiana et de Chicago.

Vainqueur de la division en 2017 : Cleveland Cavaliers
Nombre de franchises en Playoffs l’an dernier : 4 (Cleveland, Milwaukee, Indiana, Chicago)
Nombre de victoires au total l’an passé : 213
Nombre de défaites au total l’an passé : 197
Bilan moyen et pourcentage : 43 victoires pour 39 défaites – 52% de victoires

Cleveland Cavaliers

# Bilan 2016-17 : 51 victoires – 31 défaites
# Bilan face à la division : 8 victoires – 8 défaites 
# Prévision 2017-18 : 52 victoires – 30 défaites

Pataugeant clairement la saison dernière, en alternant entre la motivation et le je m’en foutisme total, les Cavs abordent cette saison avec un peu plus de motivation. Un groupe plus profond, des joueurs plus déterminés, c’est surtout le bilan contre la Centrale qu’il faudra viser du regard car Tyronn Lue n’a pas vraiment assuré l’an dernier. Un bilan de 50% seulement, alors certes il y avait de la bonne équipe l’an passé dans cette division, mais faut pas pousser. Si Milwaukee galère un poil et les Pistons stagnent, attention car Cleveland pourrait empiler de la victoire à la pelle dans un quintet qui cherche de l’air. On attend minimum 11 victoires sur 16 matchs, et si les Cavs sont sérieux ce sera du 13 sur 16.

Detroit Pistons

# Bilan 2016-17 : 37 victoires – 45 défaites
# Bilan face à la division : 5 victoires – 11 défaites 
# Prévision 2017-1840 victoires – 42 défaites

En offrant une légère progression aux hommes de Stan Van Gundy, on espère que cela offrira un poil de concurrence à des Cavs très clairement favoris. Il est évident que les Pistons ne vont pas accrocher la moindre bannière cette année, si ce n’est une au mur de la cantine pour l’anniversaire d’Anthony Tolliver, mais on pourrait quand même apprécier une nouvelle identité dans un nouveau stade, et avec des joueurs qui veulent se rattraper de leur sale saison passée. En fait, on va surtout se pencher sur les duels avec les Bucks, car si Milwaukee traîne un poil la patte et Detroit reste dans les parages, on pourrait avoir droit à quelques surprises au niveau du classement de la Centrale.

Milwaukee Bucks

# Bilan 2016-17 : 42 victoires – 40 défaites
# Bilan face à la division : 10 victoires – 6 défaites 
# Prévision 2017-1846 victoires – 36 défaites

Si les Bucks ont une force dans cette course, et ils vont certainement appuyer dessus une nouvelle fois cette année, c’est cette capacité à pouvoir gérer la Centrale. Pour peux que tu gères Pacers et Bulls, que t’en lâches deux aux Cavs et deux aux Pistons, t’as un bilan de leader dans ton groupe de cinq franchises et cela peut faire la différence en avril. Attention cependant, le côté effet de surprise de l’an passé va gentiment laisser place à celui d’équipe attendue, donc attention à ne pas faire de troll face à Indiana ou Detroit, par exemple. Ce genre de défaites à la con qui peut causer des pépins en toute fin de régulière.

Indiana Pacers

# Bilan 2016-17 : 41 victoires – 41 défaites
# Bilan face à la division : 8 victoires – 8 défaites 
# Prévision 2017-1831 victoires – 51 défaites

Difficile de croire que nos amis d’Indianapolis vont une nouvelle fois nous offrir un bilan équilibré dans leur division, mais qui sait ? Si ça se trouve, Myles Turner et Lance Stephenson vont nous ambiance tout ça, à base de popopopop. Clairement dominés par les Cavs, pas assez pétillants pour les Bucks, mollassons face aux Pistons, les lapins de Nate McMillan vont devoir faire autre chose que bouffer de la carotte devant le NBA League Pass sous peine de se retrouver avec un bilan badant. Mais quelque part, est-ce que ce ne serait pas ça, leur objectif cette saison. Troller la division et chiper la place des Bulls tout au fond du classement : Oladipo, Bogdanovic, à vous de jouer messieurs.

Chicago Bulls

# Bilan 2016-17 : 41 victoires – 41 défaites
# Bilan face à la division : 9 victoires – 7 défaites 
# Prévision 2017-18 : 25 victoires – 57 défaites

Attention car là, ça risque de piquer. Heureusement que les Pacers ont eux aussi décider de ne plus en avoir rien à foutre, sinon les Bulls auraient pu affronter un bilan potentiellement all-time du genre 0-16 dans la division. Milwaukee c’est trop talentueux pour eux, Detroit y’a trop de profondeur pour eux, et alors les Cavs c’est sans commentaires. En fait, on compte sur un ou deux exploits à la con comme les Bulls en sont capables à domicile, mais à part ça…? De pif, à l’heure actuelle, ça sent les 2-3 victoires en 16 matchs, et là on va reach bien comme il faut. Allez, à Denzel Valentine de nous faire mentir.

Très claire promenade pour LeBron et les Cavs, la bannière a limite déjà été cousue avec « Cleveland – Central Division Champions 2017-18 » dessus. On attend un poil de fight de la part de Detroit et Milwaukee, mais ça s’arrête là. Le simple fait d’avoir potentiellement deux des quatre futurs pires bilans à l’Est suffit à capter la puissance de ce quintet. Amateurs de tanking, faites vous plaisir.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top