Equipes

Preview de la Division Atlantique 2017-18 : Boston versus Toronto, à qui la bannière ?

Boston Celtics Toronto Raptors
Source image : YouTube

Plus que quelques rares nuits de sommeil avant d’attaquer la nouvelle saison régulière. Les previews des équipes sont quasiment toutes bouclées, mais les divisions n’ont pas eu droit à leur petite analyse et on corrige ça tout de suite. Aujourd’hui, la Division Atlantique passe au micro-ondes !

Depuis quelques années, une bataille se joue entre deux équipes dans ce quintet qui sent bon le froid hivernal et les pintes sur le bord de l’océan. Celtics, Raptors, et puis ? C’est tout. Nets, Knicks et Sixers ont regardé la paire dominer tout en essayant de se construire un début de projet, et ce n’est pas cette saison que cela devrait changer. Car malgré les belles perspectives offertes près de Philadelphie, la course restera un duel opposant Boston à Toronto. L’avantage revient évidemment aux Celtes puisqu’ils sont tenants du titre et ont un effectif plus talentueux, mais attention à ne pas sous-estimer la continuité des Raptors qui auront à coeur de récupérer leur bannière d’il y a deux ans en tête de division.

Vainqueur de la division en 2017 : Boston Celtics
Nombre de franchises en Playoffs l’an dernier : 2 (Boston, Toronto)
Nombre de victoires au total l’an passé : 183
Nombre de défaites au total l’an passé : 227
Bilan moyen et pourcentage : 37 victoires pour 45 défaites – 45% de victoires

Boston Celtics

# Bilan 2016-17 : 53 victoires – 29 défaites
# Bilan face à la division : 11 victoires – 5 défaites 
# Prévision 2017-18 : 54 victoires – 28 défaites

S’il faudra un poil de temps à Brad Stevens et ses hommes pour construire une nouvelle identité et un rythme de jeu qui convient à tout le monde, inutile de préciser que Boston est le grand favori pour remporter cette division Atlantique. Jeunesse, profondeur d’effectif, coach intraitable, le tout avec un énorme public au TD Garden et l’envie de fermer quelques bouches, et vous avez une équipe qu’on attend vraiment au-dessus des 50 victoires en dormant. Reste à voir comment les duels avec les Raptors vont se dérouler, car ceux-ci pourraient en partie déterminer le finish en tête de division. Et Toronto, mine de rien, gère sa régulière.

New York Knicks

# Bilan 2016-17 : 31 victoires – 51 défaites
# Bilan face à la division : 5 victoires – 11 défaites 
# Prévision 2017-1831 victoires – 51 défaites

Allez, on appuie sur RESET et on recommence. Profondeurs abyssales attendues pour les Knicks, dans cette division c’est quasi-assuré même si la battle avec les Nets sera épique jusqu’au bout. Oui, hélas chers habitants de la Grosse Pomme, ce n’est pas cette année qu’il faudra ressortir son petit hoodie à l’effigie de Brooklyn ou New York, car la bande à Hornacek devrait être tout au fond de la piscine. Mais qui dit page qui se tourne dit nouvelle page à écrire, et donc de l’excitation au Madison Square Garden. Autant chez les autres copains de la division ce sera tendu de gagner, autant à domicile avec un brin d’ambiance ça peut le faire.

Toronto Raptors

# Bilan 2016-17 : 51 victoires – 31 défaites
# Bilan face à la division : 14 victoires – 2 défaites 
# Prévision 2017-1847 victoires – 35 défaites

Allez, à trois on regarde le bilan de l’an passé face à la division. Un, deux, trois… C’est bon ? Voilà ce qui explique, en partie les bonnes dernières campagnes des Raptors. Si un calendrier NBA propose bien plus que 16 rencontres, il faut avouer que DeRozan et sa bande adorent jouer les copains de l’Atlantique. Quatorze victoires sur les seize matchs de l’an dernier, on appelle ça de l’opportunisme intelligent, et il faudra continuer en ce sens sinon le bilan général en prendra un coup. Les Nets et Knicks sont donc prévenus, ça doit faire du 8-0 et point barre pour la bande à Dwane Casey.

Philadelphia 76ers

# Bilan 2016-17 : 28 victoires – 54 défaites
# Bilan face à la division : 7 victoires – 9 défaites 
# Prévision 2017-1838 victoires – 44 défaites

Enfin ! La surface ! Le soleil ! La lumière du jour ! Après des années passées avec le bonnet d’âne lors de chaque preview de la division Atlantique, les Sixers peuvent enfin bomber le torse. Joel Embiid et ses boys ne seront pas vainqueurs de leur quintet, mais ils seront difficilement derniers avec autant de talent en poche. On surveillera de très près chaque duel avec une équipe de l’Atlantique, car avec autant de rencontres à jouer et une assez belle sérénité des hommes de Brett Brown sur ces matchups, le bilan de Philly dans leur groupe en fin de saison pourrait être étonnant. En tout cas, il faudra remporter plus de 50% de ces matchs pour parler de véritable progression.

Brooklyn Nets

# Bilan 2016-17 : 20 victoires – 62 défaites
# Bilan face à la division : 3 victoires – 13 défaites 
# Prévision 2017-18 : 25 victoires – 57 défaites

C’est peut-être la grande question, même si elle semble blasphématoire pour certains. Quelle équipe de New York sera dernière de l’Atlantique cette année ? Les Knicks sont favoris, mais attention à ne pas sous-estimer les Nets qui eux aussi auront leur petit mot à dire. Laminés dans leur division la saison dernière, les potes de D’Angelo Russell devront se montrer bien plus déterminés et autoritaires car le Barclays Center était plus ou moins une aire d’autoroute pour les autres équipes de l’Atlantique. Au-delà des Merdico qu’on observera face au voisin de l’Hudson River, on attend aussi une ou deux surprises en déplacement.

Les Celtics partent avec la pole position, pour conserver sa bannière de champion de la Division Atlantique. Mais cette course sera-t-elle un petit parcours de santé ? Si on prend le quintet dans son ensemble, oui. Si on prend les Raptors comme vrais concurrents, non. En attendant de voir qui dominera et qui finira tout en bas, on croise les doigts pour que cette compétition souvent déséquilibrée nous offre un peu d’excitation cette saison.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top