Equipes

Les salaires des Spurs pour la saison 2017-18 : zoom sur la banque de San Antonio et son futur

salaires, dollars

Les Spurs et la luxury tax, c’est Dawson et Joey Potter.

source image : youtube

J-3 avant la reprise et c’est donc votre antépénultième grille de salaire NBA qui vous est offerte aujourd’hui. L’occasion de parler un peu des finances des Spurs, histoire de voir si tout est aussi propre dans les coffres que sur le parquet. Spoiler, oui.

Petit guide pratique sur le Salary Cap et les Exceptions

salaires spurs

Situation financière par rapport au cap

  • Le Salary Cap de la NBA est fixé à 99 093 000 dollars cette année.
  • Le plafond de la Luxury Tax est fixé à 119 266 000 dollars cette année.
  • Avec 117 784 784 dollars prévus contractuellement cette saison, les Spurs sont énervants car ils jouent avec le feu mais de manière parfaite, même si Pau Gasol se gavera cette saison comme un cochon. Pas question de payer deux dollars de taxe, probablement histoire d’anticiper les futures amendes de Pop. Malin.

Joueurs sous contrats garantis pour la saison suivante : 5

  • Kawhi Leonard
  • Pau Gasol
  • Patty Mills
  • Manu Ginobili
  • Derrick White

Pas trop de projections pour l’avenir à San Antonio. Danny Green, Rudy Gay, LaMarcus Aldridge et Joffrey Lauvergne disposent d’une player option, Tony ne dispose plus que d’un an de contrat… Nul ne peut dire aujourd’hui à quoi ressemblera le roster 2018/19 des Spurs et ça tombe bien, c’est la saison 2017/18 qui commence mardi. Chaque chose en son temps et buvons un canon, comme dirait Pop.

Trois joueurs dans des situations intéressantes cette saison

  • Kawhi Leonard : il fait partie des superstars n’ayant pas encore signé pour quelques saisons à 30 millions minimum. Autant vous dire que cela ne devrait pas trop tarder et chaque match de mammouth qu’il lâchera cette saison sera l’assurance de quelques centaines de milliers de dollars de plus sur son futur contrat. Attention toutefois aux chevilles qui crissent (éviter de croiser Zaza Pachulia) mais la prochaine fois que Kawhi se saisira d’un stylo plume, ça devrait faire très très mal.
  • Tony Parker : dernière année de contrat pour le GOAT made in France, qui devra donc se mettre rapidement à la table des négociations avec sa franchise de toujours. Ce qui est peut-être déjà fait dans la moiteur d’une cave texane, mais ça on ne le saura que dans quelques mois. Blessé pour ce début de saison, Tony aura un gros coup à jouer dès son retour, histoire de montrer à son coach et à ses dirigeants qu’il est encore capable de driver une franchise comme les Spurs. On a rarement eu aussi peu de doutes sur un dossier.
  • Joffrey Lauvergne : signé pour une saison et disposant d’une player option sur la seconde, Joffrey pourrait être l’une des belles surprises de la saison à San Antonio. A 26 ans, Jolo a le talent pour aller gratter très vite un contrat à la Mahinmi et cette saison est peut-être la plus importante de sa carrière NBA. Envoyez le 10/7 en sortie de banc, et on pourra négocier.
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top