Blazers

Jusuf Nurkic veut tester le marché l’été prochain : pas de prolongation en vue, le pivot veut se faire désirer

Jusuf Nurkic
Source image : YouTube

Arrivé en milieu de saison aux Blazers pour les aider à accrocher les Playoffs, Jusuf Nurkic fait partie de ces pivots européens capables de scorer, prendre du rebond et passer, entre autres. Vu son profil, il se pourrait que de nombreuses équipes soient prêtes à sortir le chéquier l’été prochain si les Blazers ne font pas le taf pour conserver le Bosniaque. 

On se souvient comment le pivot avait été bien énervé de se faire tej par les Nuggets juste avant la deadline. Ce qui s’était poursuivi par de deux mois de haute volée de la part de Nurkic. En seulement vingt matchs, Jusuf a aligné 15,2 points, 10,4 rebonds, 4,2 assists accompagnés de 1,3 steals et 1,9 blocks en à peine trente minutes de jeu. Le mec a carrément joué avec un os brisé pour ramener une victoire cruciale contre Houston l’an passé. C’est bien simple, avec lui dans l’effectif, les Blazers ont terminé leur saison avec 14 victoires pour six défaites pour la mettre à l’envers à Denver et chiper le huitième spot de la Conférence Ouest. Il paraîtrait logique que les Blazers cherchent directement à le conserver en le faisant signer une prolongation de son contrat rookie, mais l’affaire ne semble pas prendre cette tournure pour le moment. Selon Shams Charamia de Yahoo Sports, le front office des Blazers n’aurait toujours pas entamé de sérieuses discussions concernant l’avenir de l’intérieur dans l’Oregon. La raison : Portland souhaite voir sur le long terme et ne préfère pas s’engager trop vite. Vu la liste des agents libres l’été prochain, c’est assez normal de ne pas vouloir casser la tirelire maintenant, histoire de garder un peu de marge. Surtout qu’à Portland, financièrement, c’est assez ric-rac en ce moment.

Si cela se passe ainsi, Nurkic devrait être free agent avec restriction l’an prochain. On doit donc s’attendre à une grosse saison du Bosniaque s’il veut réussir à choper un contrat bien juteux, que ce soit à Portland ou ailleurs. Pour peu qu’il augmente sa production de points, les choses pourraient vite devenir intéressantes dans l’Oregon. Avec Lillard et McCollum en plus, Portland tient peut être un possible nouveau Big Three. Bien sûr, on ne peut pas vraiment s’avancer tant que la saison n’a pas commencé, mais attention à Portland à l’Ouest, qui pourrait venir jouer les trouble-fêtes et gratter quelques grosses wins contre des concurrents directs aux Playoffs. Si Nurkic s’impose comme la pierre angulaire du système Terry Stotts, le management risque d’avoir un max de pression sur les épaules dès que tous les regards se porteront sur le pivot. Car on pourrait déjà citer un paquet d’équipes qui aurait bien besoin d’un Nurkic dans leur raquette et auraient les moyens de bricoler pour s’offrir ses services. Un pivot de 2,11 m et de 127 kilos avec un tel QI basket, ça se trouve pas tous les jours sur le marché des transferts.

Les Blazers vont devoir jouer serré s’ils choisissent d’attendre la fin de la saison pour s’occuper de Nurkic. Un trio Lillard – McCollum – Nurkic, ça défend pas des masses, mais dieu que ça peut offrir des solutions en attaque. À voir si le front office décidera de continuer l’aventure. 

Source : Yahoo Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top