Equipes

Les salaires des Celtics pour la saison 2017-18 : zoom sur la banque de Boston et son futur

salaires, dollars

Qui dit grosses arrivées dit aussi gros départs pour compenser.

Source image : YouTube

Afin d’aborder au mieux cette nouvelle saison du côté de Boston, voici un rapide coup d’œil sur la situation financière des Celtics : un tableau qui a bien changé depuis le 1er juillet.

Petit guide pratique sur le Salary Cap et les Exceptions

Source image : Basketball Insiders

Source image : Basketball Insiders

Situation financière par rapport au cap

  • Le Salary Cap de la NBA est fixé à 99 093 000$ cette année.
  • Le plafond de la Luxury Tax est fixé à 119 266 000$ cette année.
  • Avec 113 136 371$ prévus contractuellement cette saison, Danny Ainge a bien géré son business pour éviter la taxe des riches à ses propriétaires.
  • Les arrivées de Kyrie Irving et Gordon Hayward ont tout de même eu un coût pour Boston qui a dû lâcher trois de ses starters de la saison dernière pour faire venir les deux All-Stars. Isaiah Thomas et Jae Crowder sont partis à Cleveland pour équilibrer le contrat d’Uncle Drew et Avery Bradley a été envoyé à Detroit pour économiser quelques précieux millions de dollars afin d’offrir le max à Gordie cet été.

Joueurs sous contrats garantis pour la saison suivante : 6

  • Gordon Hayward
  • Al Horford
  • Kyrie Irving
  • Jayson Tatum
  • Marcus Morris
  • Guerschon Yabusele
  • En comptant les team options pour Jaylen Brown et Terry Rozier, Danny Ainge a verrouillé son ossature pour les deux à trois prochaines saisons. C’était d’ailleurs l’objectif principal du GM cet été qui a bien fait comprendre qu’il n’aurait jamais offert le max à Isaiah Thomas qui arrivait en fin de contrat dans un an.

Trois joueurs dans des situations intéressantes cette saison

  • Marcus Smart : plus vieux membre de la franchise depuis cet été, l’arrière est encore dans son contrat rookie. Concerné par une qualifying offer dans un an, il devrait faire raquer les C’s pour rester dans le Massachusetts. Des équipes capables d’aligner 12 à 14 millions de dollars la saison sur un profil comme le sien, il en existe au moins une poignée.
  • Aron Baynes : arrivé à Boston pour y jouer sa dernière année de contrat, le Néo-Z a de grandes chances de se montrer un peu plus qu’à Detroit chez un candidat au titre. Avec son profil de bourrin capable de distribuer les pains en défense, il pourrait aller chercher un joli petit contrat l’été prochain.
  • Kyrie Irving : contrairement à son prédécesseur à la mène des Celtics, Uncle Drew sera toujours sous contrat la saison prochaine avec même la possibilité d’activer une player option en 2019-20. A 20 millions de dollars la saison en moyenne, on est bien au-dessus des 6 patates promises à IT cette année mais cela reste un contrat intéressant pour les Celtics compte-tenu du marché actuel et de l’explosion des salaires depuis deux ans. A titre de comparaisons, Isaiah Thomas devrait aller chercher un contrat supérieur à celui de Kyrie Irving l’été prochain.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top