Apéros TT

Preview 2017-18 : les Boston Celtics à l’Apéro TrashTalk

Pendant les 30 jours qui précèdent le lancement de la saison NBA 2017-18, TrashTalk vous propose une présentation complète de chaque franchise à travers plusieurs articles histoire de bien avoir l’effectif en tête, de revenir sur les mouvements réalisés pendant l’été mais aussi pour se projeter dans les salaires ou la TTFL qui va bientôt redémarrer. Et bien évidemment, une preview vidéo façon apéro débarquera quotidiennement. Aujourd’hui : les Celtics.

Si vous aussi vous aimez débattre et prendre l’apéro, c’est ICI qu’il faut vous abonner !

Parmi les équipes qui ont beaucoup bougé pendant l’inter-saison, les Celtics font office de guide car seuls quatre joueurs ayant participé au run jusqu’en Finales de Conférence en mai dernier sont encore membres de la maison verte aujourd’hui ! Danny Ainge a décidé de faire passer un cap à son effectif en lui ajoutant plusieurs éléments de grandes valeurs au détriment de la continuité. C’est un choix qui se respecte mais dont on peut se demander si et quand il va porter ses fruits. Il va falloir intégrer et faire cohabiter Kyrie Irving et Gordon Hayward. Il va falloir trouver le nouvel équilibre et la nouvelle mentalité de l’équipe. Brad Stevens a du pain sur la planche mais du talent plein son effectif. On s’installe et on en parle.

Le mode d’emploi ? Inchangé ! On clique, on écoute et on regarde, avant d’éventuellement laisser un commentaire.

Source image : montage pour TrashTalk par Léonce de TBNL


1 Comment

1 Comment

  1. Berhane77

    13 octobre 2017 à 18 h 52 min at 18 h 52 min

    Bastien, faut vraiment que vous arrêtiez avec l’histoire comme quoi Ainge aurait fait un coup de pute en transférant Pierce et Garnett aux Nets. Ce n’est pas du tout comme ça que ça s’est passé à l’époque. C’était vraiment un deal gagnant-gagnant (du moins, le croyait-on) : PP et KG obtenaient une dernière chance de jouer le titre que les Celtics n’étaient plus en mesure de leur offrir, et Boston recevait en échange des assets pour se reconstruire. Tout le monde était sans doute déçu que l’aventure se termine, mais il n’y a jamais eu de bad blood dans cette affaire.
    A la limite, si vous cherchez absolument une référence en terme de sale coup, faut plus regarder du côté du transfert de Kendrick Perkins. Ça reste, à ce jour, et y compris cet été, la seule décision de Ainge que je n’ai ni comprise, ni soutenue. Et c’est un vieux fan de Boston qui le dit (since 1986 dude ;))
    Bonne continuation, super job sur les previews :)

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top