Conseils des experts

Preview de la TrashTalk Fantasy League – édition Rockets : bienvenue au royaume du top pick

James Harden

Quand tu découvres le 50/15/15 de James Harden au réveil.

Source image : YouTube/Foot Locker

La TrashTalk Fantasy League redémarre le 17 octobre, ce qui veut dire qu’il faudra sélectionner les joueurs bouillants chaque soir ! Mais sur qui foncer ? Et quel client impérativement éviter ? Zoom du jour sur les Rockets chez qui vous ne devriez pas vous gêner pour vous servir vu les beaux clients qui sont présents dans les rangs de Mike D’Antoni.

T’es pas encore inscrit à la TTFL ?! Par ici !

Pas de Carmelo Anthony mais tout de même du très beau monde à Houston. Car quand il s’agit d’enfiler les perles du parking ou de signer des triple-doubles bien gras, les Fusées ne sont pas à la traine.

# James Harden – Moyenne TTFL l’an dernier : 47 points

  • Si vous n’avez jamais mis la Barbe dans votre deck c’est que 1) vous ne jouez pas à la TTFL, mais alors que faites-vous là, il faut tout de suite aller vous inscrire 2) vous n’avez pas compris les règles du jeu auquel cas nous vous conseillons d’aller les lire de ce pas 3) vous avez un problème avec les poils. Dans ce dernier cas de figure, on ne peut plus rien pour vous. Parce que James Harden c’est le top pick par définition, le joueur qui vous décevra s’il ne fait pas un 52/16/13 les yeux fermés.
  • L’arrivée de Chris Paul a pour conséquence de le replacer en arrière ce qui signifie que Ramesse ne distribuera peut-être plus autant de caviars que la saison dernière. Cela dit, si ça lui permet de perdre moins de ballons on signe tout de suite.

# Chris Paul – Moyenne TTFL l’an dernier : 33,6 points

  • Un peu moins en forme la saison dernière, Fruit nous a quand même fait passer de bonnes soirées à bases de 25 points et 15 passes dé. Ses pourcentages au tir sont également en augmentation ce qui est plutôt bon signe en connaissant la liberté que Mike D’Antoni offre à ses joueurs pour ce qui est de tenter sa chance en première intention. Avec tous les snipers qui peuplent l’effectif, Chris va pouvoir distiller des assists à foison.
  • Une petite méforme que l’on surveillera quand même pour pas que le meneur ne sombre dans ce mauvais délire de blessures qui touche certains joueurs en deuxième partie de carrière. A priori, les risques sont plutôt faibles mais c’est bien là les seules inquiétudes à avoir à propos du point guard.

# Clint Capela – Moyenne TTFL l’an dernier : 24,7 points

  • Avec des magiciens pareils pour balancer des lobs, le Suisse devrait s’en donner à cœur joie cette saison. Du pain béni pour les joueurs de TTFL qui vont donc halluciner devant les pourcentages d’adresse de Clint. En même temps, c’est plus difficile de louper la cible quand 50% de tes points viennent de dunks.
  • Une réussite encore douteuse sur la ligne des lancers même si on constate une amélioration constante depuis sa saison rookie. 17,4%, 37,9% puis 53,1% la saison dernière. Ça ne fait toujours pas rêver mais il est sur la bonne voie. En espérant que les progrès se poursuivent cette année.

# Client mystère – Eric Gordon : le meilleur sixième homme de la Ligue en 2017 revient avec les mêmes intentions que la saison dernière. Mike D’Antoni n’a pas prévu de lui fixer des limites et le départ de Lou Williams risque de lui offrir encore plus de tickets shoots cette année. Le parfait exemple du sniper qui peut en coller huit de loin dans la soirée et faire le bonheur des petits aventuriers qui l’ont sélectionné dans leur deck.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top