Cavaliers

Isaiah Thomas conchie Danny Ainge : il y a des blessures que le temps ne pourra pas refermer

Isaiah Thomas

Planque toi Danny…

Source : Twitter / @Cavs

Dans ce qui fut un des feuilletons de l’été, Isaiah Thomas n’aura eu qu’un rôle mineur tellement son avis et bien-être ne semblent ne pas avoir été pris en compte par Danny Ainge. Auprès de Lee Jenkins de Sports Illustrated, le meneur s’est ouvert dans une interview touchante dans laquelle il raconte son état d’esprit pendant ce dur mois d’août. 

On était tous sur le cul en apprenant la nouvelle. Comment imaginer, qu’après une saison d’un tel acabit, Isaiah Thomas pouvait être envoyé comme un vulgaire sac de betteraves à Cleveland ? On ignorait alors encore que Danny Ainge n’avait qu’une pierre tombale à la place du cœur et que, à ses yeux, récupérer Kyrie signifiait tout lâcher en contre-partie. Après avoir joué blessé, mentalement comme physiquement, pour permettre aux Celtics de livrer une grande saison, on comprend que IT déborde de seum et de rancœur envers son ancien GM. On n’est pas du tout dans le même registre du côté de Ainge, puisqu’il a déclaré hier qu’il aimait sincèrement Thomas. Mais au vu des actions précédentes, on a du mal à saisir la logique de Danny. Ok, le GM ne fait pas dans la dentelle quand il s’agit de business, mais la jouer réglo avec ton ancien meilleur joueur est un minimum tout de même. En tout cas, côté IT, le divorce est clairement acté.

“Je pourrais bien ne plus jamais reparler à Danny. Ça ne devrait pas se produire. Je parlerai avec n’importe qui sauf lui. Ce qu’il a fait, en sachant pertinemment tout ce que j’avais traversé, ça ne se fait pas mec. Ce n’est pas juste. Je ne lui dis pas d’aller se faire foutre. Mais chaque équipe dans cette situation revient un ou deux années plus tard pour dire: “Nous avons fait une erreur”. Et c’est ce qu’ils feront.”

Notez bien la date du 11 février puisque c’est celle où Thomas devrait normalement revenir au TD Garden. Et le lutin risque bien de faire tourner la tête au leprechaun de Boston tellement il sera vénère. Quand on connaît le pedigree du bonhomme niveau rancune, on ferait bien de se préparer. Après s’être fait viré de Sacramento et de Phoenix, IT avait décidé de prendre les choses en main et de bien faire regretter aux deux franchises – pour qui cela a bien marché depuis – son éviction. Ce fut chose faite à Boston, lorsque Thomas a enfin prouvé qu’il n’était pas qu’un nabot dans une ligue d’ogres et que parfois, David pouvait bel et bien se faire sa place parmi les Goliaths. L’épisode de Boston peut bien d’être la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, le sucre de trop dans le café. Avec la chanson que leur a fait Danny Ainge, IT et Crowder pourraient bien se fâcher tout rouge quand ils verront passer devant eux un maillot avec un trèfle brodé dessus, surtout si il y a un”I” suivi de “RVING” dessus. On n’envisage même pas une série de Playoffs entre les deux franchises désormais rivales : notre imagination pourrait bien ne pas être à la hauteur de la réalité.

Bravo à Danny Ainge de nous avoir fâché l’un des joueurs avec le plus de confiance en lui en NBA, cela ne peut augurer que du bon pour la suite de la saison. Ainge a voulu miser sur Kyrie Irving et Isaiah Thomas va tout faire pour qu’il regrette ce choix…

Source : Sports Illustrated


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top