Sixers

Brett Brown pense que l’épaule de Markelle Fultz le gêne plus qu’il ne le dit : attention à ne pas trop tirer sur la corde

Brett Brown

Oh Markelle, doucement !

Source : philadunkia.com

Alors que le dossier semblait déjà inquiétant, Brett Brown en a remis une couche. L’entraîneur des Sixers croit que Markelle Fultz cache tant bien que mal une douleur à l’épaule qui l’empêche de shooter correctement. 

L’affaire est survenue il y a quelques semaines et les observateurs NBA commençaient déjà à se pencher dessus. Sans raison apparente, le numéro 1 de la dernière Draft a commencé à adopter une gestuelle de shoot complètement différente que d’habitude. Quand on voit son pourcentage sur la ligne des lancers en NCAA (65%), on comprend que le gamin ait envie de progresser, au point de remettre totalement son shoot en question. Belle initiative, mais très risquée en même temps. Car changer ce à quoi on s’est habitué durant des années peut se montrer très difficile, voire impossible pour certains. Mais, selon Brett Brown, ce ne serait pas une simple envie de s’améliorer qui le pousse à faire cela, mais une douleur à l’épaule droite, comme il l’a évoqué auprès de Keith Pompey de Phillynews.com. Lundi dernier face à Boston, le meneur s’est en effet enroulé le bras dans son T-Shirt alors qu’il était sur le banc. Pire, sa gestuelle de shoot semblait encore moins assurée que les dernières semaines. Même si son coach commence à tirer le signal d’alarme, Markelle n’en a cure. Pour lui, c’est jouer comme un pro ou rien.

Brown : “Je pense que son épaule le gêne plus qu’il ne le montre. On le remarque à ses lancers-francs, quand il essaie d’envoyer la balle en l’air. C’est l’accompagnement de son bras à partir de son corps. Mais il travaille dur pour essayer de réajuster la mire.

[Sur la gêne sur les lancers francs, ndlr] Peut-être que c’est le signe que ça lui fait mal plus qu’il ne le montre.”

Fultz : “Il y a un tout un tas de gens dehors qui sont blessés. Ils ont mal aux chevilles, aux poignets, tout ce que vous voulez, cela ne peut être une excuse. À la fin de la journée, je suis toujours un joueur de basket. Je joue dur et vous feriez mieux de vivre avec.”

Ola, on se calme tout de suite, Markelle ! Déjà que sa torsion de la cheville en Summer League avait plongé tout Philadelphie en deuil, il vaudrait mieux ne pas jouer avec le feu. Sérieusement, a-t-il seulement conscience de la malédiction qui pèse sur les rookies des Sixers ? Après Joel Embiid et Ben Simmons, il y a de quoi ne pas vouloir tenter le diable. Si cette “gêne” s’avère plus grave que prévue, va falloir s’activer du côté de Philly et freiner tout de suite les ardeurs du gamin. Ok, il est jeune et plein d’entrain, ce n’est pas une raison pour le laisser mettre en péril ses débuts en NBA. On sait comme l’épaule est une articulation fragile et doit être traitée avec précaution. Et ce n’est pas en modifiant son shoot tous les quatre matins que le rookie y changera à quelque chose. Sans vouloir jouer les oiseaux de mauvaise augure, les Sixers feraient bien de faire un check point médical complet au garçon avant le début de la saison. Ensuite, il faudra parler à Fultz et lui faire comprendre que, tout aussi fort qu’il peut être dès sa première année NBA, il va lui falloir de la patience avant de se lancer corps et âme dans le grand bain. Hors de question de laisser une telle pépite tenter sa chance alors qu’elle ne respire pas la santé et n’est pas au meilleur de ses capacités. Sérieusement, qui voudrait d’un troisième blessé en trois top 3 de la Draft ? Oui, cela fait beaucoup de trois, mais si le meneur veut améliorer son shoot sur la ligne des lancers et dernière la ligne à trois points, il va lui falloir se montrer mature et ne pas brusquer les choses. Cette nuit, nous verrons si Markelle peut vraiment jouer puisque les Sixers affrontent Brooklyn en pré-saison à 1h30 heure française. S’il joue et que certains veulent admirer sa nouvelle mécanique de shoot, on vous conseille de regarder.

Philly ne peut se permettre de laisser un talent aussi brut que celui de Markelle Fultz hors de la NBA et de nos yeux. Brett Brown va devoir hausser le ton s’il souhaite se faire entendre et pouvoir aligner sur le parquet cette pépite dès le début de la saison. 

Source : Phillynews.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top