Celtics

Marcus Smart souhaite avoir une extension de contrat : Danny Ainge, on t’a à l’oeil mon grand

Marcus Smart
Source image : YouTube

Chien de garde de luxe depuis son arrivée en NBA, Marcus Smart fait désormais office de “vétéran” à Boston alors qu’il n’a seulement que trois saisons NBA dans les jambes. Quand t’es le plus ancien joueur à porter le maillot vert, il y a moyen d’aller demander une prolongation à Danny Ainge. 

Gary Harris, Joel Embiid, Norman Powell, Andrew Wiggins… C’est la mode de faire signer des extensions de contrat à des jeunes joueurs, non ? Normal, puisque les possibilités de prolongation de contrat rookie sont actuellement ouvertes pour les copains de la Draft 2014. Et on connaît un certain pitbull au maillot à trèfle qui pourrait bientôt venir toquer à la porte de Danny Ainge pour en demander une belle, de prolongation. Quand on voit le talent et l’impact défensif de Marcus Smart, on ne peut que dire “Banco” ! Le joueur s’est d’ailleurs montré confiant pendant le camp d’entraînement, assurant que les discussions se dérouleraient de la meilleure façon avec son agent. Mais doit-on rappeler qui est le General Manager de Boston ? Vu comment a été traité le dossier Isaiah Thomas et ce dont est capable ce bon Danny Ainge, Smart devrait rester toujours un minimum méfiant vis-à-vis du front office. Rien de parano, juste par sécurité. Comme il l’a expliqué à Shams Charania de The Vertical, le meneur souhaite rester sous le maillot vert le plus longtemps possible. Le hic ? C’est qu’il n’a toujours pas reçu une telle proposition de la part du front office et que la date butoir du 16 octobre, dernier jour pour qu’une prolongation du contrat rookie soit possible, approche rapidement. Connaissant la phobie de Ainge pour les gros deals, il risque fort de se barricader dans son bureau après, bien entendu, avoir gelé les comptes de la franchise. Ou tout simplement de discuter avec le camp de Smart en essayant de voir ce qui tente le joueur.

Il n’empêche qu’il serait inconsidéré de la part de Danny Ainge de ne pas accorder une extension de contrat à Smart. Avec 10,6 points et 1,5 steals par matchs et des performances défensives de qualité, le produit d’Oklahoma State a tout pour espérer recevoir un beau petit chèque. Bien au-delà des chiffres, c’est son identité à la celte qui fait de lui un keeper. Attention cependant, on ne demande pas au GM de Boston de sortir une somme faramineuse comme celles qui ont été accordées à Harris, Embiid ou Wiggins. Une petite prolongation de quatre ans à 10-15 millions la saison comme celle de Norman Powell pourrait parfaitement aller aux Celtics et laisserait un peu de marge à la franchise pour potentiellement prolonger Jaylen Brown ou Jayson Tatum dans les prochaines années. Mais quid de l’appétit de Smart, lui qui vaut un bon paquet de blé sur le marché actuel ? Les fans de Boston n’ont plus qu’à croiser les doigts pour que Danny Ainge ne fasse pas la pince et allonge les billets, en se mettant un plafond réaliste (18 millions max la saison ?). Car il pourrait y avoir du monde pour toquer à la porte du meneur l’été prochain, été durant lequel Smart sera free agent avec restriction. Un tel défenseur extérieur avec la rage au ventre, vaut mieux l’avoir à ses côtés dans les tranchées plutôt qu’en face dans le camp adverse. Smart a beau être fidèle à Boston, il pourrait très bien prendre la porte l’été prochain si le front office fait toujours le mort d’ici la reprise, c’est-a-dire dans une petite semaine.

Difficile de prédire la prochaine action de Danny Ainge. Le GM est autant capable de nous sortir des coups de génie de son chapeau que de rechigner à signer un joueur dès que le montant comporte trop de chiffres. Cependant, l’ambiance actuelle est optimiste, en regardant l’horloge tourner. Plus qu’une semaine pour essayer de s’assurer de la présence de Smart durant les prochaines années. Tic. Tac. 

Source : Yahoo Sports


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top