Raptors

Norman Powell prolongé par les Raptors : 4 ans et 42 millions de dollars, la bonne affaire de la semaine

Norman Powell
Source image : @Raptors

Il était en négociation avec le management des Raptors, il a pu obtenir son bonus avant que la saison démarre : Norman Powell va pouvoir poser ses valises à Toronto et y rester quatre années de plus.

S’il n’a pas le même CV que ses copains Kyle Lowry, Serge Ibaka et DeMar DeRozan, il a tout de même droit au même statut que ses trois aînés. Powell fait bien partie de l’avenir à Toronto, une réalité qui a été confirmée contractuellement ce jeudi en voyant la franchise canadienne remettre un deal de 4 saisons supplémentaires pour 42 millions de dollars. Un deal très avantageux pour les Raptors, si le joueur continue sur sa courbe de progression, mais qui rassure également Norman. En effet, pour un joueur souhaitant faire ses preuves dans la Ligue, rien de mieux que de pouvoir dormir tranquille en ayant un contrat garanti et des responsabilités augmentées. Car des responsabilités, Powell va en avoir dès cette saison et devra les assumer. Suite au départ de DeMarre Carroll, et malgré l’arrivée de C.J. Miles, Norman représente le turfu des Dinos sur l’aile. En duo avec DeRozan, le garçon doit pouvoir apporter sa défense, sa capacité à planter de loin, et une création plus généreuse dans les années à venir. Conservé dans son rôle de 3&D aujourd’hui, Norm sait qu’il devra atteindre un niveau supérieur pour faire de son équipe une armée bien plus dangereuse à affronter à l’Est. C’est, en tout cas, ainsi qu’on peut aussi traduire le contrat offert par les Raptors et les derniers mois observés au Canada.

Car en plus d’avoir été intronisé dans le cinq majeur pendant les Playoffs, Powell est un des gars de Toronto qui faisait partie des grandes réunions de toute fin de saison en NBA. En effet, comme certains avaient pu le noter, la clique des Raptors s’était ramenée à Oakland pour mater les Finales NBA et comprendre ce qu’il fallait atteindre comme level pour devenir champion. Une excursion privée à laquelle Dwane Casey, DeRozan, Lowry et… Norman avaient pris part, ce qui confirmait toutes les bonnes intentions naviguant au-dessus de la tête de l’ailier. Maintenant que son deal est acté, il va falloir prouver aux Raptors qu’ils ont eu raison de miser sur lui, et que la franchise canadienne n’est pas destinée à regarder les autres cadors de l’Est cartonner en régulière comme en Playoffs. Autour d’un cinq majeur qui va très peu changer, les hommes de Casey vont pouvoir continuer à bosser dans le bon sens, en espérant justement que l’éclosion d’un Powell puisse permettre ce “next step” tant désiré à Toronto. En tout cas, on ne peut que saluer les progrès du bonhomme et la pertinence du deal pour les Raptors, eux qui pourraient posséder un pur ailier à un prix dérisoire sur les prochaines années.

Cinq, huit et bientôt onze points de moyenne pour Norman Powell ? Plus qu’une histoire de chiffre, c’est dans l’impact et la polyvalence que le bonhomme sera attendu : son avenir est assuré financièrement, à lui d’assurer sportivement.

Source : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top