Hornets

Nicolas Batum absent 2 à 3 mois suite à sa blessure au coude : quel impact et quelle saison chez les Hornets ?

Nicolas Batum
Source image : NBA League Pass

La nouvelle est tombée hier soir, et a bousculé les compatriotes qui ne s’y attendaient forcément pas. Touché au coude, Nicolas Batum sera absent pour les 2-3 prochains mois : la tuile pour le Français.

Tout ce qu’on voulait, c’était pas ça. Pour Nico, la saison s’approchait avec excitation et les perspectives étaient prometteuses, compte tenu du boulot effectué cet été et les intégrations réalisées dans l’équipe de Charlotte. Playoffs, Playoffs, Playoffs on entendait, même si cet objectif est loin de s’effacer aujourd’hui, il prend quand même un sacré coup dans l’aile. Car suite à un vilain contact lors du match de pré-saison opposant les Hornets aux Pistons, Batum a dû quitter le terrain et réaliser des examens pour en savoir davantage sur sa blessure. Puis, aux alentours de 21h ce jeudi, l’info est tombée via Shams Charania de The Vertical2 à 3 mois d’absence pour Nico, début de saison flinguée pour le Français. Une vraie galère, sachant que tout avait été mis en place par l’intéressé afin de cartonner cette saison, mais qui au moins ne représentera pas un shutdown complet de sa campagne comme les rumeurs semblaient le souligner. Octobre et novembre minimum verrouillés, il faudra croiser les doigts pour que décembre soit le mois du retour pour Batman. Croiser les doigts pour lui, comme pour les Hornets.

Car s’il y a bien une fanbase qui a soupiré sans s’arrêter depuis hier soir, c’est celle de Charlotte. Loin d’être le plus spectaculaire, Batum est cependant fondamental dans la réussite de son équipe. Sa défense, ses capacités au shoot, sa création, son expérience et un paquet de petits éléments du quotidien appréciés par ses coéquipiers, l’ailier est une sorte de pilier qui fait tourner la machine avec régularité. Les têtes à envoyer dans le feu ? Jeremy Lamb et Malik Monk, au premier coup d’œil. Si le second est un phénomène offensif qui pourrait recevoir bien plus de responsabilités en sortie de banc, le premier aura un spot de titulaire à aller chercher pour permettre aux Hornets de rester compétitifs à l’Est. Maintenant, au-delà des noms, c’est surtout dans le jeu qu’on peut grincer des dents. Car lorsque des joueurs comme Batum ou comme Kemba sortent, quels sont les véritables créateurs à Charlotte, balle en main ? Merci de ne pas blasphémer à une telle heure de la journée, on aurait presque envie de filer un short et des pompes à Jordan. Là est le vrai souci à venir pour les Hornets, dont l’attaque pourrait devenir extrêmement prévisible, déjà que ce n’était pas forcément une foudre de guerre la saison passée. Dans tous les cas, on compte sur Steve Clifford pour trouver une solution, et sur Nicolas pour revenir au top le plus tôt possible. Après avoir aligné tous les dominos pour assurer cette saison, Batum va devoir cavaler pour rattraper le train.

Deux à trois mois d’absence, voilà ce qui attend Batman, ses proches et sa franchise. Une douloureuse perspective, mais qui va aussi imposer un travail colossal et une mission XXL pour le Français : si y’a bien un comeback à réussir pour fermer des gueules, c’est maintenant.

Source : The Vertical


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top