Hornets

Nicolas Batum est bien chaud pour cette saison : un été focus sur lui, les Hornets et une année charnière

Nicolas Batum
Source image : Hornets.com

Pour une vraie première fois dans sa carrière, Nicolas Batum a pu laisser l’EDF de côté et se concentrer sur la partie NBA pendant l’été. Une nouveauté qui, on l’espère, devrait permettre à l’ailier d’offrir une pure saison chez les Hornets.

Il en parlait au printemps dernier, avec un poil de crainte. Ou disons, d’inconnue, car Batum s’apprêtait à annoncer son absence du groupe bleu pour l’EuroBasket 2017. Critiqué par certains, compris par d’autres, l’ailier pouvait enfin appuyer sur le bouton pause après avoir dédié chaque été à l’EDF. Depuis l’adolescence, pas un seul mois de juillet ou d’août s’était passé sans Nico, sa présence étant quasiment prise pour acquis par ses compatriotes. Même blessé, Batman s’était ramené pour défendre le drapeau tricolore, sauf que cet été 2017 était différent. Déjà, personnellement, avec l’arrivée d’un enfant dans sa vie et dans sa famille. Mais aussi contractuellement, les Hornets décidant de miser gros sur le Frenchie l’an dernier. Un contrat à 9 unités qui imposait à Nico de devoir enfin se concentrer sur la NBA, au lieu de l’EDF. Fort compréhensible, car la saison des hommes de Steve Clifford sera d’une importance capitale. Avec un groupe qui arrive à maturité, un coach posé, une Conférence Est open bar et des spots à prendre, les Hornets savent qu’il faudra des sacrifices venant de chacun pour que les Playoffs reviennent en Caroline du Nord. C’est donc en ce début de camp d’entraînement que Batum a pu s’exprimer longuement sur sa décision, une qu’il a raison de ne pas regretter et qui pourrait mener tout simplement à sa meilleure saison en carrière.

Les gens n’ont pas très bien pris en France le fait que je ne vienne pas (à l’Euro), mais il fallait que je le fasse pour différentes raisons. C’était dur, car pour moi l’été c’est dédié à l’équipe nationale, à tel point que pendant le mois d’août je ne savais parfois pas quoi faire. […] Pour peut-être la première fois de ma carrière, j’ai pu me concentrer sur ma franchise, mon équipe. J’avais besoin de ça, les Hornets avaient besoin de ça, que je me concentre uniquement sur moi-même et sur mon équipe pendant tout un été car cette saison va être importante pour nous. […] Je veux juste être au top pour cette équipe, je sais que mon job est notamment d’être un playmaker dans ce groupe, faire plein de choses en attaque comme en défense, et je sais que si je fais ma part du boulot on sera en bonne position.

Si statistiquement, Nico a réalisé sa campagne la plus productive avec plus de 15 points, 6 rebonds et près de 6 passes de moyenne, ce n’était malheureusement pas le même joueur que celui arrivé un an auparavant à Charlotte, du moins dans l’impact sur le jeu. Moins régulier et efficace au tir, moins percutant dans ses initiatives, l’ailier était forcément triste de voir la saison s’arrêter en avril mais il savait que pour mieux rebondir, plusieurs mois focus sur lui-même serait une option intéressante à observer. Fast forward, nous voilà quasiment en octobre et les Hornets vont bientôt démarrer leur saison. Sera-t-elle celle de l’explosion pour Batum, ou pas ? Un peu plus de régularité, et cette capacité habituelle à mettre les copains en avant ? Quoi qu’il en soit, ce n’est pas que lui qui attend énormément de cette année. Les fans, le management, les compatriotes repliés ici : tous les dominos sont alignés pour que Nicolas aligne sa première saison de All-Star, même si la phrase semble difficilement prononçable à l’heure actuelle. Maintenant, si Batman fait du 17-6-6 et que les Hornets sont dans le Top 6 à l’Est, ce sera tout de suite moins ridicule. En tout cas, tout a été fait ces derniers mois pour aller dans ce sens, maintenant y’a plus qu’à comme dirait l’autre.

Frais sur ses jambes, en pleine force de l’âge, responsabilisé et attendu au tournant, Nicolas Batum va pouvoir réaliser une grosse saison chez les Hornets. Pouvoir ou devoir ? Entre nous, les deux, mais lui seul pourra nous donner la réponse dans quelques jours.

Source : Hornets.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top