Hawks

Pour éviter de jouer dans une salle vide, les Hawks ont réduit la Philips Arena : 2500 places en moins

meme black guy TrashTalk Fantasy League
Source image : 9GAG

S’il y a bien une punchline qui marche avec les Hawks depuis des années, c’est sur le silence de sa Philips Arena quand une équipe vient jouer. On a donc trouvé une technique imparable du côté d’Atlanta.

Bien ouej, les gars. Quand ton public a du mal à se ramener et que tu remplis difficilement tes sièges, comment faire ? Plusieurs options sont possibles. Il y a des opérations marketing de porc, ce que la franchise de Géorgie a tenté avec des soirées Tinder et une communication bien plus propre que le passé : pas marché. Il y a des tickets gratos distribués dans tous les coins mais qui n’arrangent pas la banque du club : pas marché. Il reste alors une possibilité, celle de réduire tout simplement le nombre de strapontins disponibles. En pleine rénovation actuellement, la Philips Arena va proposer une affluence bien plus faible puisque les Hawks joueront devant 15 700 fans. Un nouveau “record” en ce qui concerne la capacité maximal d’accueil d’une salle, puisqu’au moment où ces lignes sont écrites ce sont les Pelicans qui peinent à remplir les 16 867 fauteuils de son Smoothie King Center. Pourquoi une telle décision, expliquée par Steve Koonin le président du club ? Au-delà des raisons connues concernant la popularité des Hawks à Atlanta, c’est tout le mur de places VIP et autres salons select qui sera abattu pour laisser place à une nouvelle arène bien plus tendance.

On a notamment vu deux ou trois vidéos présentant les innovations qui seront installées au sein de la Philips Arena, on aura en fait plus ou moins droit à un immense centre commercial avec au milieu un énorme terrain de basket. L’idée, couillue, est tout de même intéressante sur le papier. Proposer un bar derrière le panier, auquel les gens auront accès ? Voilà le genre d’initiative qui fait plaisir à la NBA et qui séduira Gérard les soirs de déplacements. Surtout qu’il s’agit de la deuxième plus grosse rénovation réalisée dans l’histoire de la Ligue, en termes de sous dépensés. Seul le Madison Square Garden a déjà sorti un plus gros chèque, près de 200 millions de dollars pour cette nouvelle Philips Arena que Dennis Schröder et ses potes attendent avec impatience. Pas sûr que cela change tant que ça l’ambiance au début, mais la reconstruction totale des Hawks démarre par les bases avec d’abord le stade, puis l’équipe. Si Travis Schlenk fait bien son job à la tête du management, Atlanta pourrait devenir un spot transformé dans quelques années. Sur le terrain, comme dans les gradins.

Source : Atlanta Journal Constitution


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top