Mavericks

Mark Cuban a prêté l’avion des Mavs à J.J. Barea pour aider Porto Rico : la grande classe à Dallas

Mark Cuban, Mavericks

En plus d’avoir une grande gueule, le proprio de Dallas a aussi un grand cœur.

Source image : youtube

Comme quoi, tous les proprios ne sont pas des êtres insensibles (coucou Danny Ainge). La preuve : Mark Cuban a affrété l’avion des Mavericks spécialement pour J.J. Barea, afin que celui-ci puisse venir en aide à ses compatriotes. 

Comme quoi, même certains grands acteurs de la NBA comprennent qu’il y a parfois plus important dans la vie que le basket. Pendant que la plupart des franchises concurrentes se renforcent durant ces dernières semaines précédant la saison, Mark Cuban a pris conscience qu’il y avait plus important que la chasse aux derniers free agents. Le propriétaire des Mavs a décidé de venir en aide aux victimes de l’ouragan Maria, qui a décimé l’Est de l’Amérique centrale, dont Porto Rico. J.J.Barea, originaire de l’île, avait déjà sensibilisé la communauté américaine à cette cause en organisant une levée de fonds, qui a rapporté 140 000 dollars. Mais le meneur vétéran n’avait pas à sa disposition un moyen de transport suffisamment ergonomique pour acheminer les denrées achetées. C’est donc tout naturellement que Mark Cuban a mis à la disposition de Barea l’avion utilisé par les Mavs lors de leurs déplacements. Un geste de grande classe de la part du proprio emblématique des Mavericks. Interrogés par ESPN, Cuban et Rick Carlisle sont revenus sur l’action de J.J. Barea ainsi que sur les détails de l’opération.

Cuban : « J’étais vraiment fier de J.J., de la réactivité dont il a fait preuve pour se mobiliser et à quel point il a travaillé dur pour que tout cela se produise. »

Carlisle : « C’est une situation dont il devait s’occuper. Mark lui a donné l’avion de l’équipe. Ils ont embarqué tout un tas de choses, des denrées, pour aider Porto Rico et ils vont y retourner. Il va ramener sa mère et sa grand-mère, et j’ai compris que son père allait rester là-bas pour s’occuper de distribuer tout ça. »

J.J. Barea était d’ailleurs resté sans nouvelles de sa famille jusqu’à dimanche. En plus des nombreuses pertes humaines, l’ouragan a ravagé la plupart des installations électriques des îles, laissant les habitants sans moyens de communication ni électricité. Barea est donc parti lundi et serait revenu le lendemain, l’obligeant à manquer les premiers jours du training camp. On connaît peu de proprios et de coachs prêts à laisser un joueur partir alors que toute l’équipe se réunit pour préparer la saison. Non pas que le meneur soit une pièce indispensable au roster de Dallas, mais on connaît tous l’importance de réunir l’équipe quelques jours avant la saison, histoire de réhabituer les organismes à la dure vie de la NBA tout en permettant au staff de commencer à réfléchir quant à l’utilisation des joueurs. On ne peut donc que saluer le geste de Mark Cuban, plein de sensibilité, nous rappelant que pendant toute cette agitation autour des derniers traces et des dernières news, il faut garder à l’esprit que des catastrophes continuent de toucher des gens, les privant de leurs proches ou de leur foyer.

On souhaite le meilleur à J.J. Barea, sans qui rien de tout cela ne serait arrivé. Il ne lui reste plus qu’à rattraper son retard pour être dans les meilleures conditions cette saison, tout en continuant à sensibiliser la communauté NBA à cette cause.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top