Grizzlies

Kanye West a appelé Mike Conley pour lui témoigner son admiration : entre milliardaires, on se comprend

Mike Conley
Source image : @Grizzlies

C’est un bien étrange coup de fil que Mike Conley a reçu durant une chaude nuit de l’été 2017. L’inconnu au bout du fil l’appelait pour lui dire à quel point il l’admirait, et cette personne n’était autre que Kanye West. 

C’est pas Jean-Michel Random quand même. Kanye West ! Le mec avec un tel melon que même le fruit semble bien petit comparé à celui du chanteur. Alors quand le mari de Kim K t’appelle pour te féliciter pour ton talent, tu peux direct demander ton intronisation au Hall of Fame. Souvent décrié pour son contrat pharaonique, le meneur des Grizzlies a quand même fait le taf cette saison : 20,5 points (à 40% derrière l’arc), 3,5 rebonds accompagnés de 6,5 passes décisives. Bon, le mec est toujours payé une blinde mais c’est pas comme s’il s’était pas sorti les doigts pour assurer derrière. Il aurait très bien pu rejoindre le club des mecs qui, une fois le chèque touché, ne se la donne que sur le parquet de 2K. Et ça n’a pas échappé à Kanye West qui, trouvant Conley complètement sous-côté, lui a proposé de profiter de son aura d’icône planétaire pour que les fans prennent réellement conscience du talent du meneur.

« J’étais là genre, allô ? Il me dit, c’est Kanye. J’essayais de me calmer mais il m’a tout de suite dit quand je viens à Los Angeles il faut que je l’appelle pour qu’on traîne ensemble. […] Il m’a dit qu’il m’admirait, qu’il regardait ce que je faisais, il disait tous ces trucs comme s’il me regardait sur le terrain en fait.  Il m’a vraiment vu jouer. C’est ce que je me suis dit sur le coup : « Il en sait beaucoup sur moi ». Il ne se contentait pas de lire le journal. Il arrêtait pas de me dire que j’étais considéré en-dessous des autres alors que je devrais être avec eux, et je le suivais à 100% ! […] Il m’a dit: « Je suis avec toi, je te comprends. Que peut-on faire ? Aide moi. »

Il est vrai que Conley a été souvent considéré comme le plus sous-estimé des meneurs. Mais bon, pour être All-Star et donc gagner en respect, il va falloir que Conley soit le leader des Grizzlies, qu’ils soient aux alentours du spot 6-7 en février et surtout que Curry, Westbrook, Lillard, Paul et tous les arrières qui squattent les sélections pour le match des Étoiles soient out du game. Autant demander à Kanye de placer Francis Lalanne sur son trône de superstar. Obama interviendrait pour Conley que ça ne changerait rien pour le meneur. Le bilan a toujours son importance et c’est tant mieux si cela reste comme ça. Déjà que le prestige d’une sélection au All-Star Game a pris un sacré coup depuis que ce sont les fans qui déterminent les titulaires, manquerait plus qu’il faille avoir les bons potes assez influents pour te placer dans le coeur des fans. Sérieusement, si un jour cela arrive, autant jouer à la roulette pour déterminer quels joueurs méritent de figurer dans ce match censé aligner les meilleurs joueurs de la ligue. Mais une chose restera sûre. De Jean-Michel, fan de la NBA depuis quelques années, à Kanye West, nombreux seront ceux qui affirmeront que Conley reste peu apprécié, et c’est bien vrai.

On souhaite donc tout le courage du monde à Conley pour être All-Star, à Kanye West pour désenfler ses chevilles, à Cousins pour devenir champion du monde de yoga et à CP3 pour remporter une bague (cette vanne est totalement gratuite). Bonne chance au meneur.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top