Pacers

Lance Stephenson sera le Sixième homme attitré des Pacers cette saison : ça va souffler sur le banc d’Indiana

Lance Stephenson
Source image : YouTube

De retour chez les Pacers en fin de saison dernière, Lance Stephenson aurait bien aimé être titulaire, franchise player et accessoirement meilleur marqueur à Indianapolis, mais il faudra rester patient pour le moment.

Ce qui n’est pas forcément la première qualité à laquelle on pense, lorsqu’on parle de Born Ready. Attendu comme un messie dans l’Indiana, Lance avait donné un sacré coup de boost à son équipe lors du dernier virage de la saison passée, avant de rendre les armes face aux Cavs dès le premier tour des Playoffs. Un jeu tout en percussion, des célébrations toujours aussi légendaires, soudainement les Pacers retrouvaient des couleurs et on se mettait à croire à un début de quelque chose. Malheureusement, l’été fût plutôt violent chez Kevin Pritchard et compagnie, ce qui a dû modifier un poil les stratégies pour l’année à venir. Obligé de changer son cinq majeur, Nate McMillan aurait pu intégrer Stephenson chez les titulaires mais il a préféré garder les deux pieds sur la pédale de frein. Le coach local préfère certainement offrir ses deux spots du back court à Darren Collison et Victor Oladipo, ce qui nous donne immédiatement envie de nous connecter au League Pass. Plus sérieusement, Lance devra donc se contenter de débuts de matchs sur le banc, avant de rentrer en jeu et écraser la concurrence avec sa technique suprême, le souffle du dragon noir.

Apparemment, le plan de Nate McMillan concernant Lance Stephenson sera de le mettre en sixième homme. Il a ses titulaires en tête, mais n’a pas voulu les partager.

Mine de rien, l’équilibre sur la ligne extérieure des Pacers sera assez chouette à observer, avec plusieurs joueurs interchangeables. Collison et Oladipo pour démarrer, Cory Joseph et Lance Stephenson pour prendre le relais, on peut également avoir le Canadien en starter aux côtés de Victor, ou Lance pour agresser les défenseurs adverses pendant que Darren reste derrière la ligne à trois points. En fait, il manquerait un poil de spacing et de réussite extérieure sur ce backcourt, qui est capable de créer des situations de pénétrations mais ne sanctionnera pas forcément à distance. On adore le potentiel du quatuor hein, mais entre Oladipo et Stephenson, on est davantage sur du ciment que de la filoche. Et si le duo Joseph-Collison peut planter efficacement, il ne s’agit pas d’une menace terrifiante. Ce qui sera surtout intéressant à regarder, dans le cas de Lance, c’est de voir s’il peut justement profiter de cette reconstruction à Indianapolis pour verrouiller sa place en NBA. Balancé à droite puis à gauche ces dernières années, le phénomène devra être sérieux et atteindre le level supérieur, s’il veut éviter un contrat en Chine dans deux ans.

Que la concurrence s’agenouille tout de suite. Si la plupart des trophées seront excitants à suivre, celui de Sixième homme de l’année est déjà acté : Lance Stephenson au sommet, personne n’est prêt.

Source : Twitter – Scott Agness

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top