Grizzlies

Les Grizzlies signent Ivan Rabb : vous reprendrez bien un peu de rab, merci Anne Roumanoff pour cette vanne

Ivan Rabb

On pense qu’il n’a pas compris la blague.

source image : youtube

Que les fans de Memphis se rassurent, le futur n’est peut-être pas si noir que ça dans le Tennessee. Ou peut-être bien que si. Enfin on sait pas. Enfin p’t’être. Bref, l’effectif continue de se rajeunir et si les historiques foutent le camp, une nouvelle génération d’Oursons débarque au FedEx. Le dernier en date ? Ivan Rabb.

Fraîchement drafté en provenance des California Golden Bears (un signe…), Ivan Rabb va donc se voir offert une chance d’intégrer le groupe de David Fizdale pour la saison 2017/18. Intérieur de 2m06 pour à peine 100 kilos, Ivan Rabb avait été appelé à la 35ème position de la dernière Draft et attendait toujours des nouvelles de ses dirigeants. C’est désormais chose faite puisque l’on a appris hier via The Undefeated que le staff souhaitait faire confiance à son rookie :

Les Grizzlies et le deuxième tour de Draft Ivan Rabb sont sur le point de trouver un accord sur un contrat de trois ans.

Trois ans, deux garantis, bienvenue chez les grands. La signature très probable d’Ivan le terrible pose néanmoins un gros dilemme au staff de Memphis puisque la franchise possède déjà quinze joueurs signés pour la saison à venir et que les dossiers JaMychal Green et Mario Chalmers ne sont pas encore gérés. En effet, ni Jean-Michel (qui attend toujours un signe) ni le Top 10 meneurs (contrat non-garanti) ne sont sûrs de porter le jersey des Grizzlies en octobre et les prochains jours pourraient être importantissimes dans la construction du roster de Fizdale.

Mais tout cela Ivan Rabb s’en fout pas mal puisque, lui, son contrat est signé. Énorme rebondeur en NCAA avec plus de dix prises par match, capable de régler la mire de loin histoire de vivre avec son temps, Rabb avait choisi la saison passée de progresser un an de plus avec les jeunes plutôt que de se lancer les yeux fermés dans l’univers impitoyable de la Grande Ligue, preuve déjà d’une certaine maturité chez le garçon. Encore un peu maigrichon et assez brut de décoffrage, il devra néanmoins taffer dur pour aller grappiller quelques minutes au relais de Marc Gasol et de ses boys Deyonta Davis, Jarrell Martin et Brandan Wright.

Les choses devraient bouger très vite à Memphis, histoire de ne pas avoir à éliminer des mecs à chaque entraînement. David Fizdale c’est pas Denis Brogniard, alors il va falloir faire des choix messieurs.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top