Kings

Willie Cauley-Stein bosse dur avant la reprise : dans six mois, on aura oublié DMC

Malgré les nombreux ajouts effectués durant l’été, les Kings ne crachent pas sur davantage de talent offensif cette saison. Tout va bien de ce côté là, puisque Willie Cauley-Stein a dévoilé sur son Instagram qu’il avait bien travaillé son handle et son shoot durant l’été.

Préparez-vous à voir WCS s’éloigner de plus en plus du cercle sans avoir à prendre une bouffée de ventoline à chaque shoot pris par l’intérieur. L’ancien Wildcat a montré qu’il n’avait pas chômé pendant la pause estivale. La preuve de sa progression : des vidéos publiées à la pelle sur son compte Instagram, où l’on voit le pivot casser de la cheville et enchaîner les step-backs. Quand on voit les vidéos, on se demande si le mec fait réellement 2m14 et pas vingt centimètres de moins. D’autant plus que l’intérieur possède une belle marge de progression : avec 8,1 points marqués principalement sous le panier la saison dernière, Willie a de quoi nous montrer que l’on ne récolte que ce que l’on sème et qu’il peut large viser la dizaine de pions par match. Attention toutefois à ne pas trop s’enflammer sur les récents progrès montrés sur Instagram : on se souvient de l’été 2015 où Drummond avait la même en diffusant des vidéos de lui à l’entraînement et augurant du lourd pour l’avenir. Pourtant, le nouveau représentant commercial de Bricorama n’a jamais autant envoyé autant de briques que ces dernières années.

Out here with the fam @chrisjohnsonhoops getting right

Une publication partagée par Willie Cauley Stein (@pr00fessortrill) le

@chrisjohnsonhoops

Une publication partagée par Willie Cauley Stein (@pr00fessortrill) le

@chrisjohnsonhoops

Une publication partagée par Willie Cauley Stein (@pr00fessortrill) le

En pleine reconstruction et avec l’arrivée de vieux briscards comme Vince Carter et Zach Randolph, les Kings misent beaucoup sur WCS. Qui de mieux que Z-Bo pour jouer le rôle de mentor et injecter un peu de nasty et de niaque dans les veines du jeunot ? Si son travail paie, il faudra garder un oeil plus qu’averti sur la saison de l’homme aux dreadlocks dorés. Avec George Hill pour lui distribuer des caviars, Willie peut nous envoyer du lourd en terme statistique pour peut-être rentrer dans le club des joueurs capables d’aligner un double-double de moyenne sur une saison. L’avenir semble radieux pour le garçon, il n’a que 24 ans et ne va entamer que sa troisième saison en NBA. Pas d’enflammade toutefois. Ce jeune âge peut aussi nous faire demander si ces nouveaux skills peuvent être mis en oeuvre sur le parquet. On ignore également s’il peut réellement incarner le renouveau des Kings, cela peut faire beaucoup pour les épaules du produit de Kentucky. Z-Bo va pas devoir se foirer en prenant le gamin sous son aile.

Les skills dévoilés par Willie sont impressionnants pour un mec de sa taille, et une bosse risque de se former dans notre pantalon s’il commence à nous rentrer des step-backs à trois points dans le corner avec Rudy sur le museau. Mais le mot d’ordre pour le moment reste : keep calm and wait for the regular season. 

Source : NBA.com

1 Comment

1 Comment

  1. VinceR

    19 septembre 2017 à 7 h 37 min at 7 h 37 min

    Tu sais que tu est en manque de NBA quand tu te dis à chaque fois : « MMh intéressant je vais suivre cette équipe aussi en régulière (meme pour les Nets…si si vous jure) ».
    Heureusement que TT est là pour nous faire patienter…et comme diraient les bro Grosse- et Mal-bouffe alias Felton et Deron : c’est bon c’est fin ça mange sans faim !.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top