Hawks

Dewayne Dedmon a aussi droit à son bonus : 900 000$ s’il tape les 16 en cumulant points, rebonds, passes

Dewayne Dedmon
Source image : YouTube

Après avoir fait son petit trou chez les Spurs, Dewayne Dedmon espère confirmer sa belle saison du côté d’Atlanta. Et il a de quoi être motivé, puisqu’un sympathique bonus a été ajouté sur son contrat.

C’est un peu la mode, en NBA. On la voyait déjà se développer par le passé, notamment dans la clique de San Antonio, mais les autres franchises du circuit sont elles aussi passées par cette case bonus, pour plusieurs raisons. Déjà, afin de booster les joueurs, qui peuvent se défoncer au boulot et ensuite récupérer de leurs efforts en ayant droit à des sous supplémentaires. Ensuite, pour feinter la Ligue et le dépôt des bilans financiers, puisque ce genre de chèque-cadeau est séparé des salaires déclarés chaque année. Non pas que ces challenges soient réalisés au black, loin de là même, mais dans des signatures de contrats qui sont parfois monotones, ajouter un défi peut vite se relever payant. Récemment, on parlait du Heat qui mettait la pression à Kelly Olynyk, Dion Waiters et James Johnson. Dans le temps de jeu, la masse graisseuse ou l’entretien des cheveux, chacun a eu son one-one avec Pat Riley et la saison de ces trois hommes sera observée avec ce petit bonus assez intéressant. Du côté d’Atlanta ? Dedmon sait ce qu’il devra faire, s’il souhaite s’offrir quasiment un million supplémentaire en poche.

Arriver à la barre des 16, en cumulant points, rebonds et passes, voilà le programme. Le nouveau pivot des Hawks sait qu’il aura le temps de jeu et donc les opportunités pour remplir la feuille. Mais il faudra tout de même se battre avec les Miles Plumlee et autres Mike Muscala pour ne pas se faire chiper les minutes sur le parquet. Pour vous donner une idée de ce que ce challenge représente pour Dewayne Dedmon, il faut savoir que le trampoline humain était à 12,2 l’an passé : 5,1 points + 6,5 rebonds + 0,6 passes. Mais sous Gregg Popovich, on parlait que de 17 minutes par match. Ce qui devrait changer à Atlanta, avec grand minimum 22 minutes pour Dedmon. Dommage pour l’intérieur que ce soit la passe en troisième critère plutôt que le contre, car DD est plutôt du genre généreux en protection d’arceau et Mike Budenholzer aura justement besoin de lui pour ne pas prendre 200 pions par rencontre. Dans tous les cas, la saison du pivot sera chouette à surveiller, car en cas de retard fin-mars il y aura deux trois matchs bien forcés à observer dans les dernières heures de la saison régulière.

Allez Dewayne, c’est tout droit. Sept points, huit rebonds et une passe de moyenne, et le bonus est en poche.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top