Bucks

Jason Terry rempile pour un an aux Bucks : quand t’es né un 15 septembre, on appelle ça un putain de cadeau

Source : Montage Trashtalk pixabay.com / Wikipédia
Source image : Montage Trashtalk pixabay.com / Wikipédia

Chacun sa façon de fêter son anniversaire. Certains vont dans la piscine à boules du McDo, d’autres signent des contrats pour jouer une saison de plus en NBA : Jason Terry a passé un bon vendredi.

On a vraiment connu pire, pour un type qui fête ses 40 ans. Hier, le Jet avait en effet un sacré paquet de bougies à éteindre sur son gâteau d’anniv, lui qui venait de rentrer dans le clan des quadras. On imagine assez bien l’animal être entouré de ses proches, tout le monde muni d’un bandeau et de chaussettes longues, dans un salon rempli d’avions de chasse. Et pendant que Gisèle distribuait le champagne, Jason a reçu un sacré cadeau de la part des Bucks. La franchise de Milwaukee a décidé de conserver son vétéran pour une saison de plus (à 2,3 millions de dollars). Car oui, quitte à enchaîner les bonnes nouvelles entre deux messages Facebook de vos potes qui ont vu vers 9h30 du mat que c’était votre anniversaire, Terry a pu se frotter les mains en sachant que deux nouveaux millions rentreraient dans sa caisse personnelle cette année. Potentiellement sa dernière saison en carrière, le départ se fera l’esprit libre puisque le Jet sait très bien qu’il va avoir un rôle important mais limité dans la rotation de Jason Kidd.

Quelques 18 minutes de temps de jeu l’an passé, probablement moins cette année, Terry sera surtout important pour ces petites choses du quotidien qui aident les jeunes à progresser. Gueulantes dans les vestiaires, histoires du Père Castor dans l’avion, distribution de bandeaux à ceux qui en manquent et évidemment deux ou trois banderilles assassines à distance, on sait déjà ce que Jason fera lors des huit prochains mois. Il n’empêche que, dans l’évolution des jeunes daims du Wisconsin, avoir un daron qui recadre tout le monde est un coût aussi nécessaire qu’utile. Malheureusement pour Jason, il sera trop compliqué de rattraper Reggie Miller dans le classement des gâchettes all-time. Avec 318 tirs primés de moins que la légende des Pacers en carrière, Terry devra clairement se droguer et croquer comme jamais pour espérer mettre un virage à Miller. Mais s’il enfonce un peu plus sa troisième place all-time derrière Ray Allen et Reggie, ce sera déjà un bel accomplissement dont il pourra se souvenir.

Le centre de loisirs de Milwaukee sera donc bien gardé cette saison. Entre Jason Kidd et Jason Terry, les gosses des Bucks pourront gambader peinards : les quadras vont surveiller tout ce bordel avec la plus grande attention.

Source : Yahoo Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top