Hawks

DeAndre Bembry absent 4 à 6 semaines : les Hawks préparent déjà les bases d’une saison merveilleuse

DeAndre Bembry
Source image : YouTube

Le camp d’entraînement d’Atlanta va bientôt ouvrir ses portes, ou ses ailes si on aime les références aux Hawks, et déjà un membre qui sera obligé d’applaudir sur le téco : DeAndre Bembry, par ici l’infirmerie.

Pauvre DeAndre. L’autre, pivot des Clippers et maçon de renom, enverra certainement un texto d’encouragement à son pote homologue, en ayant appris qu’il serait obligé de quitter les parquets pour le mois à venir, grand minimum. Alors qu’il progressait petit à petit et voulait utiliser cette saison de rêve pour se faire un nom, Bembry sera finalement forcé à devoir cavaler pour rattraper son retard ainsi que ses copains. En effet, DAB s’est fait mal au triceps et les médecins d’Atlanta ont préféré jouer la carte assurance. Personne n’est pressé, on n’est pas comme à Cleveland où le retour d’Isaiah Thomas est un sujet mentionné environ 37 fois par jour, les Hawks savent très bien la gueule que va avoir leur future campagne donc pas de soucis. Si le premier pronostic voit DeAndre louper quatre semaines de compétition, il y a fort à parier que le calme prôné par Mike Budenholzer imposera un début de régulière en survêtement.

La nouvelle est surtout triste pour le joueur donc, sachant que la place était belle pour exploser ses statistiques personnelles. Chouette créateur, plus athlétique qu’il ne laisse suggérer, Bembry est un arrière typique qui se voyait bien devenir le sixième homme numéro 1 des Hawks cette saison. Il faut dire que dans le cinq majeur, quand ta ligne extérieure c’est Schröder, Bazemore et Prince, tu peux envisager tout un tas de scénarios. L’année sera longue, pour les joueurs comme les fans d’Atlanta, ce qui permettra certainement au bonhomme de retrouver son rythme de croisière autour de Thanksgiving. Et à ce moment-là, il sera intéressant de voir si DAB rentre dans le moule si connu et attendu des ailiers formés par Budenholzer, eux qui passent chaque année par l’ex-bras droit de Popovich et repartent avec une cote maximale sur le marché. DeMarre Carroll, Tim Hardaway Jr, on pense à vous. Moins grand que le premier, moins bon shooteur que le second, Bembry est cependant solide balle en main et il pourra faire parler sa science du pick and roll avec John Collins, autre joueur très attendu chez les Hawks cette saison.

Allez, on croise les doigts pour DAB et on lui souhaite un bon rétablissement, en lui rappelant le principal : bien prendre son temps pour revenir à fond, les Hawks sont loin d’attendre de la victoire à foison.

Source : Atlanta Journal Constitution


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top