Knicks

Charles Oakley poursuit James Dolan en justice : le bordel est continu à New York

Charles Oakley

Des images qu’on n’a pas fini de revoir.

Source image : YouTube

C’est pour diffamation que Charles Oakley va intenter un procès à l’encontre de James Dolan. L’ancien Knickerbocker n’a pas trop apprécié certains propos tenus par le proprio de la franchise de la Big Apple.

La guerre est loin de se terminer entre celui qui a porté le maillot des Knicks pendant dix ans et celui qui s’est ensuite occupé de faire perdre à ce même maillot sa superbe d’autrefois. Tout remonte à cette fameuse soirée du 8 février 2017, lorsque Charles Oakley se fait virer du MSG par le service de sécurité après avoir balancé quelques amabilités à James Dolan. Réaction immédiate de la part de ce dernier : un an de bannissement de la salle mythique de New York pour Charles. Le propriétaire avait par la suite avancé que c’était pour conserver une atmosphère safe autour de l’équipe et au sein du stade. En août dernier, l’ensemble des charges contre le All-Star 1994 avaient pourtant été abandonnées par Dolan, désireux de tirer un trait sur cette histoire qui, il faut dire, a pas mal occupé l’espace médiatique de la franchise durant plusieurs mois. On pensait le feuilleton terminé, mais c’était sans compter sur Adrian Wojnarowski et Ian Begley, qui ont révélé sur ESPN qu’Oakley comptait poursuivre en justice le businessman pour diffamation.

Charles Oakley est particulièrement remonté contre Dolan de l’avoir toujours traité comme un criminel (selon ses dires), mais aussi de l’avoir qualifié d’alcoolique à la télévision. Rappelons que depuis l’incident, il a toujours clamé que les faits avaient été exagérés et que jamais une expulsion manu-militari n’aurait dû être nécessaire. Comme régler ce différend à la manière Fight Club ne fait plus partie de nos mœurs (et c’est dommage, parce qu’un Oakley-Dolan sur un ring, on achète une place au premier rang direct), l’ancienne star des Knicks a décidé de passer par le tribunal pour obtenir gain de cause. Conformément à la liste des charges avancées par ses avocats, parue dans une dépêche de l’Associated Press, Oakley déclare que Dolan a cherché à retourner l’équipe et les fans contre lui à travers une odieuse campagne de dénigrement. La Madison Square Garden Compagny a immédiatement réagi dans un communiqué en qualifiant la démarche de l’ancien ailier de “puérile” et uniquement faite dans le but “d’attirer l’attention”. Mais quel sera le prochain move (non, on ne parle pas d’euro-step) de James Dolan ? On a du mal à croire le monsieur enclin à se montrer une nouvelle fois conciliant. En tout cas, posez vous avec une bière et des chips et suivez avec attention la suite de cette histoire dans les prochaines semaines.

Le bordel qui règne chez les Knicks semble donc bien vouloir rester encore quelques temps. Pourtant, Phil Jackson est parti, Kristaps vient de réaliser un Euro dantesque et le ciel semblait se découvrir au-dessus du MSG à l’orée de cette nouvelle saison. À croire que c’est la ville qui attire ce genre de crasses dont n’importe quelle équipe se passerait bien. 

Source: ESPN / Associated Press 


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top