News NBA

Stephon Marbury se prépare pour un retour en NBA : les Knicks préparent déjà le contrat

Stephon Marbury

Bosse dans le caleçon.

source image : youtube

C’est la petite pépite du jour, proposée par l’inégalable Stephon Marbury. Déjà acclamé, même déifié en Chine, l’ancien Knick veut vérifier s’il peut encore fouler un parquet NBA. 

À 40 ans et exilé en Chine depuis huit saisons, on imaginait mal Stephon Marbury revenir à nouveau jouer dans la Grande Ligue. Surtout qu’il avait déclaré en juillet dernier que cette saison serait sa dernièrePourtant, le bondissant meneur a publié une photo sur son compte Twitter annonçant qu’il préparait son come-back. Cela fait à présent depuis la saison 2008-2009 avec Boston qu’il a quitté la NBA pour la Chinese Basketball Association. C’est dans la ligue chinoise qu’il est devenu un véritable dieu vivant, enchaînant les sélections au All-Star Game et collectionnant les titres avec les Beijing Ducks. On lui a carrément érigé une statue, dédié un musée, donné les clefs de la ville et la prochaine fois, il pourra peut-être même se présenter à la présidentielle chinoise sereinement. Le mec était tellement au-dessus qu’il a eu le temps de sortir sa propre comédie musicale et de préparer son propre biopic sur sa carrière avec les Ducks. Bref, Starbury n’a pas chômé dans l’Empire du Milieu et ne doit pas regretter son choix d’avoir refusé l’offre de Boston en 2009… Après son post Twitter, le gamin de New York a confirmé l’info sur son compte Instagram.

Je compte revenir en NBA pour les fans qui souhaitent me voir jouer ma dernière saison en tant que pro. Après avoir entendu tant de gens réclamer mon retour, j’ai beaucoup prié et ai mûrement réfléchi. Je pensais que la meilleure manière de prendre ma retraite serait de rester avec les Beijing Ducks, mais le GM avait d’autres plans, ce qui ne me dérange pas. Les Ducks resteront à jamais dans mon cœur. (…)

Je pensais que je mourrais si je revenais directement en NBA, où on ne peut pas s’entraîner avant une certaine date. Là, nous faisons ça depuis 40 jours. Ce type d’entraînement peut vous fortifier comme vous briser. J’aimerais voir comment cela m’a changé.”

Mais un retour en NBA à 40 ans, c’est possible ? Tout aussi fort qu’il peut être, Marbury va vraiment devoir cravacher s’il veut qu’on lui accorde ne serait-ce qu’une dizaine de minutes. On ne joue plus pareil qu’en 2008 dorénavant. Et devoir se taper Wall ou Westbrook en contre-attaque, c’est pas la même chose que de devoir défendre sur le petit cousin de Jeremy Lin. Autre interrogation : quid de son comportement dans un vestiaire ? Demandez au staff et aux fans des Knicks quel souvenir ils gardent du produit de Georgia Tech. Un aussi gros talent est parfois synonyme d’un gros ego. Son exil en Chine lui a certainement fait oublier la vie d’un joueur NBA, obligé de mériter sa place parmi les meilleurs joueurs au monde et contraint parfois d’être dans l’ombre d’un coéquipier. Et on a du mal à imaginer un Marbury calme, à l’écoute et pédagogue si jamais il arrive dans un vestiaire empli de jeunes pousses.

Son retour ne se fera en tout cas pas dans le secret le plus total, dans le cas où il signe un contrat. À voir où il va signer et quel rôle lui sera attribué. Mais un mec comme lui avec une telle carrière a certainement mille histoires à raconter. Et si son talent est toujours intact, et bien on signe. Eh, Steve Mills, ça serait pas mieux que Ramon Sessions pour former notre Franky ?


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top