Spurs

Les Spurs signent Darrun Hilliard en two-way : et allez, encore un no-name qui va finir surpayé à Orlando

Darrun Hilliard
Source image : YouTube

Après deux premières saisons professionnelles du côté de Detroit, Darrun Hilliard a été récupéré en scred par les Spurs sur la base d’un contrat two-way : le bonhomme pourra se développer en toute confiance.

On la connaît par coeur, et pourtant, on va encore faire les étonnés quand cela va se passer. Lorsqu’on voit ce dont est capable le centre de formation de San Antonio, c’est limite si on se met à flipper dès la moindre signature car un gars perdu dans la Ligue peut soudainement se faire un nom. L’an dernier ? Disons que Dewayne Dedmon ne pensait probablement pas pouvoir se faire 14 millions en 2 ans chez les Hawks, et Jonathon Simmons n’envisageait peut-être pas toucher 20 millions de dollars sur 3 ans à Orlando. Deux contrats signés cet été, après une belle pige des deux athlètes chez les Spurs, aujourd’hui oiseaux envolés vers d’autres contrées en ayant parfaitement utilisé le laboratoire texan. Pour leurs deux contrats two-way disponibles ? R.C Buford et son staff sont partis sur Matt Costello et donc Darrun Hilliard. Le premier est un col-bleu du circuit qui se fera plaisir grâce à ses nombreux efforts. Le second est un projet qui était coincé chez les Pistons, et pourrait craquer la future rotation de San Antonio en cas de beaux progrès chez les Austin Toros de la G-League.

Car oui, pour rappel, les contrats two-way ne sont pas des contrats qui vous permettent de conduire dans les deux sens en plein bouchons. Ce nouveau deal intronisé par le dernier CBA ratifié en NBA permet à deux joueurs de faire leur taf dans la ligue de développement, puis de passer 45 jours avec la franchise principale, histoire de profiter pleinement de ses avantages pour progresser. Une sorte de BEP alternance qui offre à la fois du temps en G-League, et à la fois du temps chez les Spurs. Hilliard devra donc confirmer ses belles premières piges du côté de Detroit, en continuant à développer son poignet ainsi que sa polyvalence. Et bien évidemment, on se retrouve dans un an avec un Tony Snell 2.0, qui sera récupéré à la base dans le silence total et ensuite transformé en arme sérieuse dans le circuit pro. Certes, les Spurs peuvent se foirer et Darrun pourrait finir en Chine, mais on a de bonnes chances de tous finir avec l’option expliquée précédemment.

Les semaines passent, les saisons changent, les transferts s’enchaînent et les Spurs développent des projets en coulisses. Darrun Hilliard va devoir cartonner, s’il veut devenir le nouveau produit trois étoiles formé par San Antonio.

Source : Spurs.com

Les visiteurs ont tapé :


1 Comment

1 Comment

  1. Attilaa

    12 septembre 2017 à 10 h 13 min at 10 h 13 min

    Simmons surpayé ? Vous êtes sûr de l’avoir vu en playoff ?
    C’est le steal de cette free agency.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top