Jazz

Rodney Hood a capté le message cet été : boulot à fond, préparation pour une très grosse saison

Rodney Hood
Source image : YouTube

Ils seront un paquet à être attendus par les fans de Salt Lake City cette saison, mais Rodney Hood est peut-être celui qui a le plus de pression : l’arrière a un potentiel à utiliser au maximum, en reprenant les rennes laissées par ceux disparus cet été.

C’est dans un long article écrit par Tony Jones du Salt Lake Tribune que le garçon a pu expliquer concrètement ce qu’il avait fait cet été. Et ce qui avait poussé l’intéressé à devoir redoubler d’efforts, avant une quatrième saison pro qui sera observée de très près. En toute fin de saison dernière, juste après l’élimination du Jazz en Playoffs par les Warriors, Hood avait effectué la petite réunion protocolaire en one-one avec Dennis Lindsey, boss à Utah. Ce dernier avait alors été très clair, anticipant le bordel de la free agency : il faut passer à la vitesse supérieure, et arrêter de se satisfaire du boulot gentiment fait. Une réaction à laquelle Rodney ne s’attendait pas, mais qui prenait tout son sens quelques semaines plus tard. Gordon Hayward parti, George Hill parti, le volant à disposition mais personne pour véritablement le prendre offensivement. C’est en cela que Hood a pu aborder cet été avec détermination, restant à Salt Lake City pour suer H24 et rester proche de sa famille. Sachant que le Jazz aura une belle réorganisation à faire en attaque, le sniper sait qu’il sera plus responsabilisé et que sa franchise comptera sur ses progrès sous Quin Snyder. Surtout après une magnifique 2ème saison, cachée par une 3ème malheureusement marquée par une sale blessure au genou.

“Nous avons donnés plusieurs challenges à Rodney. Ce qu’il doit faire, son niveau de concentration sur son développement. Et il a répondu à ces challenges cet été. Il va obtenir un rôle proéminent, et ses progrès vont être importants pour nous.” – Dennis Lindsey

“Je pense que les sessions d’entraînements seront importantes pour nous, et cela montrera notre confiance envers les uns et les autres. Le début de saison va être crucial, on veut démarrer de la bonne façon. Plus nous créerons rapidement une bonne cohésion d’équipe, meilleur nous serons.” – Rodney Hood

Ok, Yoda. Plus sérieusement, il est clair que le renouveau à Utah va devoir être pris avec sérieux par Snyder et ses joueurs. Deux hommes du cinq majeur qui disparaissent, un du banc en Trey Lyles, ajoutez à ça les intégrations de Jonas Jerebko, Thabo Sefolosha, Ekpe Udoh ou Donovan Mitchell, sans parler de Ricky Rubio qui sera déterminant à la mène, et vous avez une grosse mayonnaise à préparer pour l’automne. Mais au milieu de tous ces gars, Hood pourrait devenir le meilleur scoreur du Jazz cette saison. Surréaliste ? Pas vraiment. Gêné l’an passé, Rodney était attendu autour des 14 points de moyenne, au milieu du duo Hayward-Hill qui prenait la plupart des shoots de l’équipe. George et Gordon disparus, les munitions vont être redistribuées et il y a de fortes chances pour que RH devienne un des plus gros créateurs du Jazz. Derrière Rubio, qui est capable de gérer un pick and roll menaçant, en pouvant créer pour lui-même comme pour les autres ? Un peu de Dante Exum, de Raul Neto, de Joe Johnson, mais sinon c’est le désert. Ce sera donc à Hood de montrer qu’il peut cartonner, dans un rôle qu’il a su adopter il y a un an et demi.

Si Rodney Hood est capable d’élever son niveau de jeu et de devenir un scoreur dans les hauteurs de 17-18 points par rencontre, le Jazz pourra garder le sourire et aborder la course au Top 8 avec plus de confiance.

Source : Salt Lake Tribune


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top