Thunder

Russell Westbrook aurait “progressé” selon Brandon Jennings : tout le monde aux abris

Russell Westbrook
Source image : YouTube

Selon Brandon Jennings, Russell Westbrook serait apparemment encore meilleur que la saison dernière. Alors forcément, plusieurs questions découlent de l’annonce du joueur évoluant désormais en Chine. Est-ce possible ? Peut-on prendre Brandon pour une source fiable lol ? Quand tu sors d’une triple-double de moyenne, à moins de faire 35-15-15 l’année suivante, cela semble compliqué. Est-ce parce que Brandon est devenu une chèvre, et le niveau du marsupilami lui parait désormais incroyable ? Ou est-ce juste une nouvelle belle connerie du mec qui avait annoncé “Bucks in 6” face au Heat en 2013, avant de se faire sweeper ?

Beastbrook qui serait devenu meilleur ? On attend quand même de voir ça. Si après une saison incroyable, sur le plan individuel (calmez-vous les rageux), le garçon a élevé son niveau de jeu pendant l’intersaison, et bien on parlera tous guatémaltèque à la rentrée. 35-15-15, 40-12-12, vous aussi participez au jeu et sortez les combinaisons les plus funs qui vous conviennent conformément à la déclaration du génie Brandon. Parce qu’en plus d’être fou, son tweet fait surtout peur. Mais évidemment les amis, on sait que la production statistique est loin de tout représenter. Un Russell meilleur ? C’est peut-être un MVP qui joue plus proprement, qui prend de meilleurs choix de tirs, qui perd moins de ballon et auquel cas, et bien on peut tous commencer à flipper de voir un mec avec un tel niveau. A moins qu’il ne soit devenu plus athlétique, parce que c’est vrai qu’il manquait un peu de dynamisme l’animal…

D’un point de vue plus sérieux désormais, parce que l’on sait faire ça aussi, RW devra intégrer Paul George au Thunder. Alors sauf cataclysme, du genre Russell devient un Looney Tune, sa production statistique va diminuer. Moins esseulé avec un autre partenaire All-Star, le gros travail du meneur sera donc de mettre l’ancien Pacer dans les meilleures dispositions possibles pour s’épanouir sur le terrain. Mission difficile pour le MVP mais après tout, n’est-ce pas sur ce point-là que l’on jugera sa capacité à être un grand joueur ? Un Westbrook meilleur, ce sera finalement un Westbrook qui sait faire exceller ses coéquipiers. Néanmoins, loin de nous l’idée de remettre en cause la fiabilité de la source qui a balancé l’information flippante d’un Russ West meilleur… mais on parle quand même de Jennings. Dans la famille “j’ai autant de crédibilité qu’un lampadaire quand j’affirme une info”, tonton Brandon est bien là et encore, c’est manquer de respect au lampadaire. Les Bucks en 6 au premier tour des Playoffs 2013 contre le Heat, qui seront finalement champion après avoir sweepé les cervidés ? Petit exemple de la lucidité du garçon. Brandon qui balance que le petit frère de Gérard était pistonné dans la Ligue, que Kobe ne pouvait pas participer à la Drew League avec Los Angeles parce qu’il n’était pas né la-bas, notre chéri en a sorti deux trois belles qui lui valent désormais d’être connu comme une grande gueule. Alors le fait que le marsupial soit encore meilleur que l’année dernière ? Why not, et c’est le cas de le dire lorsqu’on parle de Russ, mais on attendra tout de même confirmation sur les terrains, cher Brandon.

Statistiquement, il sera quasiment impossible pour Westbrook d’être meilleur qu’il ne l’a été, même si la perspective d’un quadruple-double est fun. C’est sur d’autres critères que l’on attendra le MVP sortant : sa capacité à rejouer avec un All-Star et à bien l’intégrer, faire briller ses partenaires, et être décisif pour son équipe dans les moments chauds. Why not ? Why not. 

Source : Twitter


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top