Warriors

Jeff Van Gundy annonce la couleur concernant les Warriors 2017-18 : “cette saison est déjà terminée”

Warriors
Source image : Sports Center

De retour au pays après avoir géré le tournoi des Amériques avec Team USA, Jeff Van Gundy n’a pas perdu de temps avant de reprendre l’envoi de grosses déclarations : pour lui, les Warriors sont déjà double-champions en titre.

Triste réalité que celle dans laquelle on vit, du point de vue compétitivité. Un champion déjà tout trouvé ? Peut-être bien. L’armée de Golden State est, sur le papier, une des équipes les plus folles à jouer cette saison. Pardon, on la refait. L’armée de Golden State est, sur le papier, une des équipes les plus folles à jouer de l’histoire. Voilà le présent dans lequel 29 autres franchises doivent vivre, face à ce rassemblement de stars dans une seule et même équipe, avec une mentalité exceptionnelle au centre et un coach divin aux commandes du bateau. En rodage la saison passée, Kevin Durant et ses potes reviennent champions, au complet, en forme, au pic de leur force, et avec une dalle folle. Tous les ingrédients réunis pour que la NBA se mette à genoux face à tant de puissance, même en cas de gros pépins survenant pendant la saison. Cette sorte de fatalité pousse même certains à déjà annoncer publiquement la couleur, comme JVG qui analyse la Ligue au quotidien. L’ancien a été invité sur Sirius XM Radio et n’a pas tourné 36 ans autour du pot. Pour lui, cette saison est déjà jouée… et pas que celle-ci. On pourrait bien entrer dans une ère de dictature infernale.

“Vu la façon dont les Warriors sont composés, sauf si vous échangez ce pick de Draft (appartenant aux Cavs) contre — donnez moi un nom — Paul George, vous êtes toujours inférieur à eux. Ils vont gagner pour toujours si tout reste en place… cette saison est déjà terminée. On va la jouer, et les Warriors vont l’emporter. Et la saison suivante, ce sera exactement la même chose.”

Objectivement, oui, on peut rejoindre Van Gundy sur ses propos concernant la saison à venir. Maintenant, attention à ne pas sous-estimer la puissance d’un élément qu’on oublie trop souvent en NBA et qui va nous donner une gueule de gros poetic lovers : la vie. Oui, la vie pourrait bien apporter un match de fin-février qui voit Kevin Durant claquer un genou. Oui, la vie pourrait aussi apporter un transfert majeur à l’Est pour faire des Cavs une armada infernale à la hauteur des Warriors. Oui, la vie nous a déjà apporté une équipe de Golden State menant 3-1, avant que la Ligue s’en même que Cleveland ne revienne au score et finisse par l’emporter. Une saison est tellement longue, tellement dure à remporter, demande tellement de chance chaque année : deux ou trois pets et on change soudainement de discours. On va donc suivre rationnellement Van Gundy car il est clair et net qu’aucune équipe ne peut toucher aux Warriors à l’heure actuelle, mais on ne doit jamais oublier qu’un ligament croisé, qu’un dos foutu ou qu’un réveil adverse change toute la donne. En attendant, on rongera nos doigts et on surveillera la reprise, avec une franchise californienne qui risque d’être très violente…

Nombreuses sont les équipes qui étaient assurées de gagner, avant de tomber sur un os. Annoncer un clair vainqueur en septembre est une chose, laisser les aléas de la vie dicter la suite en est une autre.

Source : Sirius XM Radio


2 Commentaires

2 Comments

  1. Samsam

    8 septembre 2017 à 21 h 05 min at 21 h 05 min

    La ligue s’en mele? reference a l’absence de green au G5?
    Sous entendre que la ligue s’en mele alors qu’il remonte 3-1 et gagne. Je trouve ca un peu reducteur et presque irrespectueux. Je dis ca s’en etre un fan d’une equipe mais du beau jeu.
    Les cavs mené par lebron on fait preuve d’une competitivité hors du commun

    • Meuhc

      9 septembre 2017 à 12 h 11 min at 12 h 11 min

      Avec un DPOY 2016-2017 en moins dans l’équipe dans face, bien sûr que ça a son importance.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top