Hawks

Miles Plumlee arrêté pour possession de marijuana : ah, il vient donc de regarder l’effectif des Hawks

Monta Ellis weed
Source image : YouTube

La meilleure façon d’intégrer sa nouvelle équipe ? Débarquer en septembre avec un passage par le comico : Miles Plumlee s’est fait choper avec de l’herbe dans les poches, et c’était pas du thym serpolet.

Bravo mon grand. En voilà une de drôle d’idée. Alors certes, on peut comprendre que le fait de débarquer à Atlanta ne soit pas la meilleure des nouvelles sportives cette saison, mais on peut aussi se détendre avec autre chose, non ? Du paintball ? Une VHS de Bambi ? Apparemment, Plumlee était plutôt dans son délire “How High”, sauf que les autorités de Long Island n’ont pas vraiment été d’accord et le géant s’est retrouvé dans de beaux draps. Rien de bien grave, dans le sens où il s’agirait apparemment de sa première vraie arrestation dans ce domaine, mais on apprécie difficilement ce type de nouveau tatouage en NBA, qui est des plus compliqués à assumer pour certains. Le délire autour des faucons, s’envoler tout ça, pourquoi pas. Mais au lieu de prendre du matos qui peut t’envoyer au poste, prend du Knorr et fais-toi un bouillon maison.

Par contre, une fois cet épisode passé, il est clair que Plumlee pourrait planer (sic) avec les Hawks. Rien qu’en voyant la gueule du secteur intérieur de Mike Budenholzer, les minutes seront disponibles sous les arceaux et Miles aura deux ou trois mots à dire à Atlanta. C’est du côté de Phoenix que le frère de Mason s’était fait une belle petite réputation, en galopant comme un taré et en claquant près de 8 points et 8 rebonds de moyenne il y a quatre ans. C’était de la course comme les Suns adorent, comme Plumlee adore, et qu’il faudra espérer recroiser dans une Philips Arena plus vide que jamais. En espérant que Miles retrouvera le droit chemin et se mettra rapidement et sérieusement au boulot, on le laisse profiter de sa soirée saine et on se retrouve au camp d’entraînement dans quelques jours.

Au moins, pour ce qui est de donner le ton à ses fans, Miles Plumlee sait comment faire : la saison des Hawks, va falloir la vivre en restant le plus calme possible…

Source : Shelter Island Reporter


1 Comment

1 Comment

  1. VinceR

    7 septembre 2017 à 12 h 27 min at 12 h 27 min

    Ils vont tanquer comme des porcs cette année. C’est limpide … mais ce qui est un peu dommage c’est de galvauder un si bon head coach.
    Si j’étais Buddy j’irais faire du grain à Cleveland ou à LA pour pas perdre mon temps à touiller du vomi avec un baton pour faire semblant de cuisiner du gastronomique.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top