Lakers

Et si les Lakers avaient signé KCP… pour attirer LeBron James ? Ça sent la feinte à plein nez, la police est sur le coup

LeBron James

La partie d’échecs entre LeBron et les Lakers a peut-être commencé il y a deux mois…

Source image : NBA League Pass

Les Lakers jouent actuellement à un petit jeu dangereux, que la NBA a d’ailleurs déjà sanctionné de 500 000 balles d’amende. Le prix d’un sac de litière pour Magic Johnson mais la preuve qu’on ne rigole pas avec le tampering, cette technique de cow-boy interdite qui veut que les franchises se mettent en relation avec les joueurs alors que la NBA ne le permet pas. Mais cette fois-ci, la franchise californienne pourrait bien avoir été plus maline…

Interdiction formelle pour les franchises de rentrer en contact direct avec les joueurs désirés, telle est la règle en NBA, même si cette dernière possède quelques failles. On a vu récemment ce qu’il en avait coûté aux Lakers pour avoir envoyé des sextos à Paul George en vue de l’été 2018 et Magic et ses potes seront donc surveillés de près cette saison, histoire d’éviter toute sorte de liaison dangereuse entre le management et les free agents de l’été prochain. Parmi eux ? Un certain… LeBron James, cible d’à peu près 25 franchises dans dix mois et pour qui les Lakers auraient donc déjà tout prévu, mais de manière un peu plus pointilleuse cette fois-ci…

Rappelez-vous, nous sommes le 12 juillet et la France ne fête pas seulement le 19ème anniversaire du doublé de Zizou puisqu’elle apprend également… la signature de Kentavious Caldwell-Pope aux Lakers. Un an de contrat seulement (tiens, tiens…), 18 millions de billets et let’s go, c’est donc l’ancien sniper/défenseur des Pistons qui apprendra la vie aux gamins de Los Angeles. Sauf que si KCP est alors probablement très heureux de rejoindre l’une des franchises les plus mythiques de l’histoire, il ne sait pas qu’il n’est peut-être qu’un pion dans une très longue partie d’échecs lancée par les dirigeants angelinos… Une stratégie digne des meilleurs épisodes de Scandal, qui consisterait donc à avoir attiré Caldwell-Pope à L.A. pour se rapprocher de son agent Rich Paul, par ailleurs agent de LeBron James comme vous le savez probablement. L’info du jour est signé Dan McMenamin d’ESPN, la partie est lancée :

Désormais, les Lakers ont un an pour communiquer avec Rich Paul, lui montrer comment la franchise fonctionne, partager des repas… et tout sera sous couvert de discussions autour de Kentavious Caldwell-Pope, même si tout cela pourrait influer sur la décision de LeBron James l’été prochain.

On en connait un qui doit être ravi de comprendre qu’il a peut-être été signé pour jouer les voitures bélier, lui qui aspire sûrement à autre chose aujourd’hui après un début de carrière prometteur à Detroit. Il n’empêche que si les Lakers ont effectivement monté cette belle arnaque autorisée, on est sur du très gros level de filouterie et qui sait le genre de cartes que les mecs ont encore dans leurs manches.

Retenir en otage des familles, privatiser en amont une plage de Malibu ou ouvrir le plus grand magasin de perruques au monde dans le centre de Los Angeles, les Lakers semblent plus que jamais motivés à attirer le King dans leurs filets dans un an. Et pour ça tous les moyens sont bons, tant que cela reste dans les clous bien sûr.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top