Hornets

Jeremy Lamb a tapé dans l’œil de son coach cet été : tant que tu mets pas Nico sur le banc, nous ça nous va

Jeremy Lamb

Plutôt excitants ces Hornets 2017/18…

source image : youtube

A un mois et demi de la reprise, chaque franchise va tranquillement se remettre aux affaires afin de préparer au mieux les nuits du 17 et du 18 octobre. Parmi elles, les Hornets de Steve Clifford, ce dernier ayant pu évaluer de près ou de loin ses joueurs cet été afin d’avoir déjà une petite idée du degré de motivation de ses troupes.

On aurait aimé vous dire que Nicolas Batum avait les faveurs de son coach grâce à ses performances à l’Euro mais malheureusement… c’est plutôt Lauri Markkanen qui fût le héros du premier match des Bleus. C’est finalement Jeremy Lamb qui l’emporte au grand jeu du “qui a le mieux bossé cet été”, comme a pu le déclarer Clifford au Charlotte Observer :

Je suis très excité au sujet de tout ce qu’il a fait, de voir où il en est.

Voilà c’est tout, désolé pour ceux qui s’attendaient à un mix entre du Verlaine et du Victor Hugo. L’info à retenir ? L’ancien shooteur du Thunder est donc déjà dans les petits papiers de son coach et pourrait se servir de tout ça pour se faire une place encore plus grande dans le roster des Hornets. Pour sa deuxième saison à Charlotte, celui dont les yeux font douze centimètres de diamètre avait produit l’année dernière ses meilleures stats en carrière avec 9,7 points et 4,3 rebonds, des chiffres intéressants malgré tout ternis par un pourcentage à 3-points indigne d’un arrière (28%).

Avec un trio Kemba Walker – Nico Batum – Michael Kidd-Gilchrist titulaire et qu’il sera dur de bouger, le sniper de 25 ans a en tout cas ce qu’il faut pour s’imposer plus que jamais comme l’atout n°1 de Clifford en sortie de banc, à moins que Malik Monk ne vienne déjà mettre un immense coup de pied dans la frelonnière. Selon son coach toujours, les efforts et le travail fournis par Lamb cet été sont énormes et pourraient faire du joueur l’un des fers de lance de la franchise de Caroline du Nord en 2017/18 et lui offrir un rôle clé dans la rotation. Bridé dans l’Oklahoma à cause d’une profusion de shooteurs et globalement de joueurs bien meilleurs que lui, l’ancien teammate de… Kemba Walker à Connecticut peut en tout cas faire décoller sa carrière pour de bon cette saison.

Rien de bien excitant sous le soleil, si ce n’est qu’on a évidemment compris que Jeremy Lamb et Steve Clifford avaient donc passé leurs vacances ensemble. Prochaines réponses dans quelques semaines, faudrait quand même pas nous dégager Nico du starting five hein…


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top