Cavaliers

Dan Gilbert dément vouloir déménager les Cavaliers : la NBA ne quittera pas Cleveland avant LeBron James

Dan Gilbert

Personne ne bouge !

Source image : YouTube

Le propriétaire des champions 2016 a souhaité éteindre les rumeurs qui murmuraient qu’un déménagement des Cavaliers était dans les tuyaux. Tant que l’actionnaire sera là, la franchise n’ira nulle part !

C’est un drôle d’été qu’ont vécu les fans des Cavaliers, et ce n’est peut-être pas fini. Tout a commencé par une belle perdue face à des Warriors trop supérieurs pour espérer réaliser le back-to-back. Après une légère période de flottement, David Griffin s’en est allé, laissant la franchise dans le flou quelques jours seulement avant l’ouverture de la free agency. Pour ne rien arranger, Kyrie Irving a réclamé son départ et LeBron James n’a jamais semblé aussi proche de The Decision 2.0. Alors qu’on pensait que Cleveland ne pouvait pas aller plus mal, Dan Gilbert a annoncé cette semaine abandonner les plans de rénovations de la Quicken Loans Arena évalués à 140 millions de dollars, laissant imaginer le pire au terme du bail des Cavaliers qui court jusqu’en 2027. Vivrait-on les dernières heures de la franchise dans l’Ohio après plus de 40 ans de vie commune ? Le propriétaire a tenu à rassurer tout le monde en prenant la parole sur son compte Twitter. Personne ne bouge !

“Cleveland, faisons taire ces rumeurs idiotes : je n’enlèverai jamais les Cleveland Cavaliers à la ville de Cleveland. Point. Et c’est inconditionnel.”

Petit ouf de soulagement du côté de l’Ohio où l’on a appris à aimer et à supporter les Cavs même lors des pires moments comme en 2010 après le départ du King pour la Floride. La franchise a dix ans pour trouver un arrangement avec la Ligue et les élus locaux afin de dégoter une salle respectant les critères de la Grande Ligue. Si l’on préfère voir le verre à moitié vide, certains diront que Dan Gilbert pourrait décider de vendre si les affaires tournaient mal dans les prochaines années. Arrivé en 2005, il a survécu aux heures les plus sombres pour offrir à la ville sa première bannière de champion. Mais le possible départ de la méga star locale dans un an ou le contrat faramineux qu’il serait en mesure de demander à Cleveland pourrait l’inciter à abandonner le navire après plus d’une décennie de collaboration. Cependant, même en cas de vente, LeBron James serait capable de se porter candidat pour racheter la franchise où il assume déjà les rôles de franchise player, entraîneur et GM depuis tant d’années…

Les Cavaliers sont donc bien installés à Cleveland et n’ont aucune raison d’en bouger pour le moment. Et puis si les fans ont réussi à attendre 46 ans pour fêter leur premier titre, on peut compter sur leur patience et leur compréhension si l’avenir de leur franchise en dépend.

Source texte : NBC Sports


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top