Lakers

Les Lakers s’en sortent bien : 500 000$ d’amende dans l’affaire Paul George, une brindille pour eux

Magic Johnson
Source image : YouTube

L’investigation avait lieu depuis plusieurs semaines, et la NBA surveillait tout ça de très près. Finalement, les Lakers ont reçu une pichenette sur les doigts pour avoir slalomé hors-piste : 500 000$ d’amende.

Rappelons les faits, pour ceux qui galèrent, ou ne connaissent rien à cette affaire. Suite au départ de Paul George, transféré à OKC contre Victor Oladipo et Domantas Sabonis, les Pacers avaient froncé les sourcils et demandé à ce que la Ligue intervienne. La raison ? Un feeling, une supposition. Celle qui voyait le nouveau management des Lakers un peu trop abuser de son pouvoir, en utilisant des méthodes borderline pour draguer l’ailier All-Star. Kevin Pritchard étant donc furax dans son bureau, le boss d’Indiana exigeait une investigation complète dans les dossiers de Rob Pelinka et de Magic Johnson. Afin de voir, notamment, si le duo s’était permis de contacter les représentants de PG13 et de lâcher du clin d’oeil. Demande d’investigation que la NBA accepta, en filant le dossier au cabinet Wachtell, Lipton, Rosen & Katz. Les jours passent, les historiques de conversations sont fouillés dans les moindres détails, les Lakers serrent les fesses en espérant que toute potentielle punition ne soit pas trop handicapante pour la suite, et c’est hier soir que la sanction est tombée.

La NBA a annoncé aujourd’hui que les Lakers ont reçu une amende de 500 000$ pour violation des règles. Cet acte suit l’investigation indépendante qui a été réalisée par le cabinet Wachtell, Lipton, Rosen & Katz.

La violation en question concerne des communications initiées par le General Manager des Lakers Rob Pelinka avec l’agent représentant Paul George, qui constitue une expression interdite de l’intérêt envers un joueur alors qu’il est sous contrat. L’amende reflète également un avertissement antécédent envoyé par la NBA aux Lakers, suite aux commentaires du 20 avril dernier du président des opérations basket des Lakers Magic Johnson, lors d’une apparition à la télévision en antenne nationale.

L’investigation n’a montré aucune preuve d’accord ou d’entente autour de l’acquisition de Mr George par les Lakers.

Autant dire qu’on respire un grand coup dans les bureaux de Pelinka et Johnson aujourd’hui. Car les deux, qu’ils le veuillent ou non, ont été gaulés la main dans le sac. C’est un fait, l’investigation demandée par les Pacers a été concluante, puisque des actes douteux ont été grillés dans les coulisses des Lakers. Maintenant, est-ce que la franchise californienne se marre en faisant un chèque de 500 000$ ? Complètement. On parle d’une boîte qui peut générer une telle somme pendant une sieste, ce n’est donc pas une punition financière qui va la soûler sur le long-terme. Surtout que, au final, Pelinka et Johnson vont pouvoir mettre le paquet sur Paul George l’été prochain, sans être hors-piste cette fois-ci. Par contre, du point de vue de leur image, les deux nouveaux zozos à la tête du cirque californien vont plutôt avoir intérêt à rentrer dans le rang. Car démarrer son ère en violant les règles, ce n’est pas vraiment cela qui va rassurer les managers de la Ligue, voulant effectuer de potentiels futurs deals avec les Lakers. Mais au final, c’est peu dire si on respire du côté de la cité des anges. L’amende de 500 000$ est une des plus grosses de l’histoire, sauf qu’on connaît les sous qui sont générés par les franchises de nos jours et ce n’est clairement pas ce genre de paille qui va freiner Rob et Magic dans leur projet.

Pris par la patrouille, les Lakers vont devoir sortir le chéquier. Mais ils vont le faire avec plaisir, justement. Car s’il y a bien un scénario que les deux filous à la tête de la franchise voulaient voir se produire, c’est celui-ci : une claque sur la joue, quelques sous jetés par la fenêtre, et on reprend le business.

Source : The Vertical


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top