Raptors

Le Air Canada Centre devient la Scotiabank Arena : avec crédit illimité pour LeBron en Playoffs

Air Canada Centre

Comment on fait pour le surnom de Vince Carter maintenant ?

Source : youtube

C’est la nouvelle pas très fun de la journée : le Air Canada Centre va changer de nom. Business is business, la salle emblématique des Raptors aura donc un nouveau blaze beaucoup moins aérien et qui collait au style de jeu d’un certain DeMar. Les cariboux joueront désormais dans la Scotiabank Arena. Et le sunorm de Vinsanity dans tout ça ?

A l’image des Wizards qui ont du dire au revoir au patronyme “Verizon Center”, c’est désormais la franchise canadienne qui évoluera dans la même enceinte qu’autrefois, mais qui sera rebaptisée du nom de Scotiabank, nouveau partenaire officiel de la société qui possède la salle : Maple Leaf Sports & Entertainment. Nommé Air Canada Centre depuis son ouverture en 1999, la compagnie aérienne n’a rien pu faire pour conserver son deal de 4 millions l’année. En effet, pays du hockey oblige, avoir son nom en grandes lettres sur le terrain des Maple Leaf de Toronto se paie extrêmement cher. Ce nouveau partenariat se chiffre, accrochez-vous, à 800 millions de dollars canadiens, soit 650 patates chez leurs voisins américains, et l’équivalent de 3 Neymar après la conversion en euro. A cela s’ajoute les 28 millions par an, autrement dit peanuts pour une banque de ce calibre au Canada.

Goodbye le Air Canada Centre et place à la nostalgie des meilleurs moments passés dans l’une des arènes les plus chaudes de la Ligue, même dans le froid canadien, surtout lorsque la Ford fan-zone est installée au printemps. Le ACC, c’est la maison qui a vu débarquer le meilleur dunkeur de l’histoire, Vince Carter, et qui a profité entre 1998 et 2005 des démolitions de celui qui a même été surnommé “Air Canada”. C’est aussi l’endroit où les fans des Raptors ont vibré pendant six rencontres lors des Playoffs 2001 dans la bataille contre Allen Iverson et les Sixers pour atteindre les Finales de Conférence. 50 points pour VC chez lui dans le match 3, record en carrière avant son shoot raté mais historique, face à Philly lors du Game 7. Le ACC, c’est également l’enceinte dans laquelle Chris Bosh a grandi et a consolé la Raptor Nation après le départ de l’enfant prodige Vince. Loin d’avoir été habitué aux grandes épopées en Playoffs depuis de la début de la dernière décennie, le Air Canada Centre revit depuis quatre saisons sous l’ère DeRozan, et Kyle Lowry quand même : plus question de le transformer en salle de concert avant le mois de juin désormais. Pour finir, comment ne pas mentionner le All-Star Game 2016, non pas pour le niveau de jeu produit mais pour l’un des plus beaux Dunk contest de l’histoire, comme par hasard. Zach LaVine et Aaron Gordon, qui en bons élèves ont bien imprimé le nom sur la porte de la salle et nous offrent un duel dans les airs mémorable, historique en planant au-dessus des critères de normalité. A couper le souffle.

Clap de fin pour le Air Canada Centre, et bonjour la Scotiabank, un nom ayant quand même sacrément moins de charme. Le ACC aura vécu de belles choses dans son enceinte : la naissance de légendes, et désormais les records de DeMar DeRzoan. Et qui sait, c’est peut-être Garou qui fera l’inauguration du nouveau nom en chauffant la salle avec des “We The North”…

Source : CBA.ca


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top