Sixers

Ben Simmons s’en fout du ROY, il a trois autres lettres en tête : “Mon objectif est d’être le meilleur de la Ligue”

Ben Simmons

Ça chauffe, ça chauffe à Philly…

Source image : Twitter

Bien que Ben Simmons n’ait toujours pas joué avec les grands, le gosse n’en finit plus de faire des déclarations à l’approche de sa première saison dans la Ligue. S’il est pressenti comme l’un des favoris pour le trophée de Rookie de l’Année, l’Australien le dit clairement : il ne se considère pas comme un gamin et se fout du ROY. Il a trois autres lettres en tête et il ne parle pas de DNP.

Ah cette jeunesse, pleine d’arrogance, de naïveté et d’insouciance. Les déclarations ne cessent de pleuvoir parmi ceux qui, avec à peine trois poils sur le menton, se voient déjà les rois du circuit parce qu’ils ont réussi à faire un bras roulé devant leur pine-co au lycée. Le numéro 1 de la Draft 2016 était déjà électrique, mais il est encore plus bouillant qu’on ne le pensait. Il avait déjà annoncé que le spectacle chez les Sixers cette saison allait être “effrayant”, provoquant une vague de chaleur énorme sur Philly incitant les habitants à s’acheter quelques ventilos histoire de se rafraîchir avant le mois d’octobre. Mais le bijou des LSU Tigers en a remis une couche dans une interview à Niall Seewang d’ESPN, puisqu’il a déclaré ne pas vouloir se comparer avec les autres rookies de sa cuvée, mais bien aux meilleurs joueurs du circuit. Effectivement, avec le potentiel qu’on lui connait et le mental de compétiteur de ceux évoluant en NBA, le garçon serait fou de ne pas vouloir déjà viser le meilleur niveau après plusieurs mois dans l’ombre. Les gars ne se tapent pas des heures d’entrainement uniquement parce qu’ils aiment la gonfle, mais bien parce qu’ils ont le sentiment qu’ils peuvent se faire une place dans l’histoire en tant que top player de la Ligue. Ainsi, au-delà de la frustration de son année blanche, le gaucher en a profité pour grandir et se concentrer sur les choses importantes de son jeu. Benny n’est toutefois pas encore totalement rongé par la hype qui l’entoure puisqu’il ne cache pas qu’il a des choses à travailler. Et on a envie de dire heureusement, parce qu’il faudrait tout de même rappeler que le garçon n’a encore rien prouvé chez les pros et qu’il va certainement se faire surprendre par des BronBron, des Kawhi ou des Kevin bien énervés…

“Mon objectif est d’être le meilleur de la Ligue. Je ne me soucie pas des autres rookies, je m’intéresse aux meilleurs joueurs, et c’est là que je veux être. Physiquement je me sens bien. Je suis prêt à jouer, je dois simplement y aller et continuer à travailler dur. Si toute l’équipe le fait, on peut faire de grandes choses. […] Je pense que cette dernière année m’a aidée. Je vais continuer à travailler pour m’améliorer dans le jeu, le scoring, la défense… dans tout.”

On peut être content : le gosse a les crocs, comme tous ses petits copains qui veulent surprendre tout le monde dès leurs débuts. Et évidemment, s’il évite une nouvelle blessure, Simmons a toute les raisons de croire qu’il parviendra à s’ériger parmi la crème de la crème des joueurs de la Ligue. Le camp d’entrainement débutant dans moins d’un mois, le gaucher pourra enfin montrer que ce qu’il déblatère depuis quelques semaines n’est pas le fruit de rêveries dues à son jeune âge et sa candeur, mais bien la certitude qu’il est conscient de son potentiel extraordinaire. La NCAA et la Summer League l’ont d’ailleurs prouvé, l’Australien était déjà bien au-dessus de ses potes sur le plan technique, physique et de la vision de jeu. Attention quand même Benny, ce serait un peu con d’annoncer des choses comme ça si tu te foires derrière… Mais si les actes suivent, pas de doutes que l’enfant prodige fera partie des discussions dans l’attribution de la statuette de MVP dans quelques années. Il faut quand même qu’il se rappelle qu’il y a certains OVNI qui se baladent en liberté sur les parquets et il va devoir se méfier de Giannis, Karl-Anthony et des autre pépites de sa génération…

Encore une déclaration, encore une qui pourrait être prémonitoire mais qui pourrait aussi se ranger dans celles des rookies trop présomptueux. Néanmoins après une année sans avoir vu jouer le kangourou, on attend tout de même son retour sur les parquets pour enfin confirmer toutes les bonnes choses dont on se rappelle de lui. 

Source : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top