Videos NBA

Flashback 2016/17 : vous saviez que Marc Gasol était le joueur le plus clutch de la Ligue ?

Marc Gasol

Trois game winners + un cours de air guitar en si mois, propre.

Source image : NBA League Pass

Pour vous faire patienter avant l’Euro et – surtout- avant la reprise de la NBA en octobre, TrashTalk vous offre tout au long du mois d’août un condensé de ce qu’il s’est fait de mieux la saison passée. Des perfs de fous malades assaisonnées ça et là d’instants historiques, du retour de Kevin Durant dans l’Oklahoma jusqu’à son sacre en juin face à LeBron, en passant par les triples-doubles de Russell Westbrook ou les 30 000 points atteints par Dirk Nowitzki. On embarque ? Allez, on embarque.

Flashback particulier aujourd’hui puisque l’on revient non pas sur une performance en particulier mais plutôt sur une tendance installée dans le Tennessee, celle qui veut que Marc Gasol et le buzzer aient noué une relation carrément fusionnelle. Une fois ça va, deux fois ça va, trois fois on commence vraiment à tenir quelque chose non ?

8 novembre 2016, la saison débute à peine et les Grizzlies sont sur le point de s’incliner à domicile face aux Nuggets. 107-108, moins d’une seconde à jouer et une remise en jeu sous le cercle pour Vince Carter mais on sent bien l’odeur de brûlé pour les joueurs de David Fizdale. Sauf que Vince Carter est un génie, sauf que la défense des Nuggets est marrante, sauf que le sens du placement de Marc Gasol mériterait de figurer dans les sept merveilles du monde. Petite passe lobée, claquette, buzzer beater épisode 1.

16 novembre 2016, quatorze jours plus tard selon JaVale McGee et onze cuites plus tard pour J.R. Smith. Memphis est en déplacement au Staples Center et les Grizzous sont menés d’un point à une vingtaine de secondes du gong. Mike Conley tente de breakdancer J.J. Redick mais le zizi rouge tient debout. Le meneur le plus riche de la NBA décale son pote espagnol planqué dans le corner, comme un vrai pivot 2.0, et vous connaissez sûrement la suite. Le volleyeur Dede Jordan est trop court, Gasol dégaine, ficelle, +2, victoire, game winner épisode 2.

22 avril 2017, les Grizzlies ont atteint leur objectif en atteignant une fois de plus les Playoffs. Manque de bol, ce sont encore les Spurs qui se pointent sur la route de Gasouze et ses potes, mais ces derniers offriront une très sérieuse opposition aux Texans. Le FedEx est chaud comme jaja pour le Game 4 et le crack espagnol va une fois de plus faire kiffer sa communauté. Prolongation, dernières secondes, la passoire Aldridge en défense, petit tir en cloche, sonnette, victoire, 2-2, game winner épisode 3.

Trois matchs gagnés grâce à Marc Gasol, pour qui le money time n’a désormais plus aucun secret. Le fifou nous avait offert un magnifique cours de air guitar en début de saison face aux Wizards, mais c’est donc à trois reprises qu’il aura offert à lui seul une défaite à une équipe adverse. Et dire qu’on risque encore de se le farcir au mois de septembre…

Les stats de Marc Gasol en 2016/17

  • Saison régulière : 19,5 points à 45,9% au tir dont 38,8% du parking, 83,7% au lancer, 6,3 rebonds, 4,6 passes, 1,3 contre et 0,9 steal
  • Playoffs : 19,3 points à 47% au tir dont 58,3% du parking et 93,9% au lancer, 6,5 rebonds, 4,2 passes, 0,7 contre et 0,3 steal

Le Top 5 de Marc Gasol en 2016/17

  • 8 décembre vs Blazers : 36 points à 13/24 au tir dont 4/6 du parking et 6/9 au lancer, 9 rebonds et 2 passes
  • 21 décembre @ Pistons : 38 points à 14/17 au tir dont 2/3 du parking et 8/11 au lancer, 5 rebonds, 4 passes, 2 contres et 2 steals
  • 25 janvier vs Raptors : 32 points à 12/21 au tir dont 2/5 du parking et 6/6 au lancer, 8 rebonds, 5 passes et 4 contres
  • 27 janvier @ Blazers : 49 points à 14/21 au tir dont 9/12 du parking et 12/12 au lancer, 1 rebond, 5 passes et 1 contre
  • 15 avril @ Spurs : 32 points à 11/18 au tir dont 3/3 du parking et 7/7 au lancer, 5 rebonds, 2 passes et 2 contres

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top