Mix

Tous les dunks de Karl-Anthony Towns la saison passée : casque obligatoire pour 8 minutes de démolition

Eloignez les enfants, le contenu qui suit peut comporter des séquences violentes. Les 130 tomars de Karl-Anthony Towns compilés dans une mixtape pour se faire un petit plaisir, pendant que certains pansent encore leurs blessures. Parce que quand le KAT est là, les souris ne dansent pas bien au contraire, et préféreraient se mettre à l’abri.

Le garçon est de plus en plus injouable à seulement 21 ans. Plus rapide, plus puissant et plus technique que ses vis-à-vis, Towns nous a proposé une saison de haute voltige à plus de 25 points et 12 rebonds de moyenne alors qu’il n’est que sophomore. Outch. S’ajoute à cela une courbe de progression affolante, puisque la bête du Minnesota a décidé de s’adapter au basket de son époque en plantant du parking, et on parle désormais de lui comme étant l’un des meilleurs intérieurs du monde. Ça promet les amis. Et quand on sait que les Wolves se sont gavés pendant l’intersaison, le prodigieux Karl-Anthony sera pressenti au mois février prochain à L.A. pour intégrer le gratin de la Grande Ligue au All-Star Game. En attendant de se régaler devant la meute de Minny City à partir d’octobre, voici une petite mise en bouche avec la compilation des 130 démolissions de cercles de KAT. A une main, à deux mains, en arrière, sur contre attaque, sur pénétration ou au rebond le gamin s’éclate et éclate aussi la concurrence. Si certains ont compris qu’il était préférable de dégager la route quand le chat était lancé, d’autres inconscients s’aventurent encore pour prendre la pose sur les posters. Allez hop, huit petites minutes pour se mater les dunks du futur meilleur pivot du monde parce que tout le monde est servi, même les frenchies…

Trêve de plaisanteries, on vous laisse déguster le massacre dans la vidéo disponible ci-dessus.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top