Celtics

Et si Isaiah Thomas en avait pour encore 2-3 mois de galères, ce qui ferait flipper les Cavs ?

Isaiah Thomas
Source image : YouTube

La hanche, la hanche, sa hanche. Isaiah Thomas est attendu par un paquet de monde, que ce soit ses fans comme ses Cavs. Mais son pépin physique pourrait être bien plus sérieux que prévu.

Les doutes, on les connaissait d’avance, avant même que le transfert ne prenne place. Quand IT était encore à Boston, Brad Stevens et son staff abordaient la reprise en serrant les fesses, car il y avait un risque pour que le lutin All-Star soit maintenu hors des parquets pendant longtemps. Un risque qui est vite devenu l’affaire centrale en NBA cette semaine, puisqu’une fois transféré Isaiah a été examiné par les Cavs, et la franchise de l’Ohio a immédiatement reniflé le mauvais plan. Mettant l’échange sur pause afin de bien savoir si Thomas sera absent sur une longue-durée, le management de Cleveland impose à tout le monde de rester patient. Sauf que pendant ce temps-là, y’a du monde qui continuer à bosser. Des gens comme Gary Washburn, figure hautement respectée du Boston Globe, et qui vit au centre de cette affaire depuis quelques temps. Proche des joueurs et donc possédant des infos précises, le journaliste s’est exprimé longuement sur Sirius XM Radio et a souligné une réalité qui pourrait être celle dans laquelle Cavs et Celtics vivent actuellement. Une qui verrait le All-Star manquer potentiellement les 2-3 prochains mois d’un point de vue basket. On écoute, en mode Sherlock Holmes.

Il n’a pas encore été autorisé à jouer en 5 contre 5 ou à faire quelconque exercice du genre, à environ un mois de l’ouverture du camp d’entraînement. Et sa réponse, quand je lui ai parlé de tout ça il y a deux semaines, était qu’il faisait absolument tout pour soigner sa hanche, et qu’il respectait chaque conseil de son équipe. Sans donner plus de détails sur la blessure et la suite. D’abord on nous a dit qu’il allait peut-être se faire opérer, puis on nous a dit qu’il n’en aurait pas besoin, puis on nous a dit qu’il restait peut-être la possibilité qu’il se fasse opérer. On n’avait donc pas d’idée précise sur la situation, mais on savait que la blessure était plus sérieuse qu’annoncée. Pour rappel, les Playoffs se sont terminés pour lui il y a trois mois, donc si vous ne voyez pas de véritable progrès pour jouer en 5 contre 5, vous savez qu’il manquera une partie du camp d’entraînement ou de la saison régulière.

Maintenant, est-ce que ce sont les 2-3 premières semaines ou les 2-3 premiers mois de la saison ? On ne sait pas. Donc forcément, ce que les Cavs ont vu lors de ces récents examens a dû leur faire comprendre qu’il en avait encore pour 3-4 ou peut-être 2-3 mois, et la question s’est posée : est-ce qu’on veut démarrer la saison avec un Isaiah Thomas blessé, sans véritable compensation dans le transfert ? C’est une situation étrange. Et les blessures à la hanche ne sont pas légères, je crois que c’est Gerald Henderson qui loupera cette saison dans un cas similaire. Il ne s’agit pas de blessures mineures. La sévérité de la blessure déterminera donc si les Cavs demanderont un autre pick, ou un autre joueur, en gros ce qui rendra ce deal juste.

Alors certes, Washburn n’est ni médecin ni suffisamment proche d’IT pour avoir ce type d’information, mais il est vrai que la logique tient debout. Si les Cavs ont été les premiers à voir les résultats des tests médicaux et ont vu une grosse pancarte avec marqué “PAS DE BASKET AVANT 2018“, on peut tout de suite un peu mieux comprendre le bouton pause sur lequel Koby Altman s’est assis. Ok Danny Ainge, je veux bien récupérer ton meneur blessé, mais faudrait peut-être éviter un foutage de gueule trop important quand même. Tu files du rab ? Des compensations pour faire en sorte que Cleveland ne se fasse pas trop avoir dans le deal sur le court terme, voilà ce qui se négociera prochainement entre les deux camps. Et tout ce bordel ainsi que ce temps passé sans officialiser l’échange ne fait que renforcer la théorie déroulée par le journaliste du Boston Globe : s’il y a autant de bordel et d’agitation sur un dossier qui semblait être bouclé, c’est que les retours des examens ont dû être sérieusement inquiétants.

Isaiah Thomas n’a toujours pas pu rejouer en 5 contre 5, ce qui est forcément frustrant pour les Cavs. Mais pour accepter un meneur potentiellement absent plusieurs mois, Boston devra filer du matos supplémentaire. Ensuite, là on pourra se serrer la main.

Source : Sirius XM Radio

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top