Spurs

Manu Ginobili a fait la spéciale vétéran : 5 millions sur 2 ans, la ristourne du chef !

Manu Ginobili
Source image : YouTube

Il avait annoncé il y a quelques semaines qu’il reviendrait bien chez les Spurs, mais on attendait les montants du contrat : Manu Ginobili a opté pour le cheap deal, pour finir sa carrière bien comme il faut.

Cinq millions sur deux ans, c’est pas grand chose comme on dit en NBA. Une paille, pour un futur Hall of Famer qui ne se voyait pas quitter les parquets en mai dernier. Ovationné pour ce que nombreux croyaient – nous inclus – comme étant son dernier match en carrière avec les Spurs, Manu avait pointé son doigt vers le plafond du AT&T Center afin de remercier ses fans. Se bouffant les doigts tout au long du printemps, ces derniers ont donc pu souffler une première fois en apprenant son retour le mois dernier, et une seconde fois en voyant la gueule du deal signé avec le management de San Antonio. Deux années garanties, ce qui permettra à Ginobili de toucher cette thune quoi qu’il arrive, même en prenant sa retraite l’été prochain s’il le désire. En conservant l’Argentin, les Spurs se réservent tout de même un sacré luxe : celui de pouvoir garder dans leur groupe un vétéran intouchable, formidable accompagnateur auprès des plus jeunes, et qui apportera son esprit de compétitivité au quotidien.

Mais le petit bonus, discret et à la texane, qui fait du bien est surtout le suivant. En acceptant un deal plutôt cheap, Manu permet à sa franchise d’éviter la luxury tax puisque les Spurs totaliseront autour des 116 millions de dollars de dépenses sur leurs joueurs cette saison. Sachant que le plafond était à 119, R.C. Buford et ses sbires peuvent respirer un bon coup et pourront se délecter des acrobaties de leur numéro 20 préféré. Autre aspect à avoir en tête, l’officialisation de ce contrat fait que les Spurs sont aujourd’hui 14 sous deal garanti. Il restera ainsi un spot à se départager entre plusieurs têtes, que ce soit les invités du camp d’entraînement, Bryn Forbes la gâchette, London Perrantes le petit nouveau ou Coyote la mascotte. Voilà pour la situation actuelle et future de San Antonio à court-terme, Manu touchera quelques dollars pour partir peinard et aura la possibilité de partir tout en récupérant de jolis sous dans sa sacoche. Une méthode déjà utilisée pour Tim Duncan (qui touchera près de 2 millions cette saison) et qui symbolise assez bien les Spurs.

Après les 10 millions sur deux ans de Dirk, les 5 millions sur deux ans de Ginobili. On s’en va avec classe chez les légendes texanes, point barre.

Source : The Vertical


1 Comment

1 Comment

  1. Gork

    25 août 2017 à 11 h 07 min at 11 h 07 min

    Amplement mérité, et excellent investissement pour les Spurs !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top