Bucks

Les Bucks ont failli repartir avec Kyrie Irving : Middleton, Brogdon, du lourd mais pas assez

Kyrie Irving
Source image : Twitter

On continue dans le département des “voilà ce qui aurait pu se passer” dans les coulisses du transfert de Kyrie Irving : les Bucks n’étaient pas bien loin de repartir avec le All-Star.

Un peu court. Dommage. Alors que les détails autour de l’affaire Kyrie continuent de sortir au fil des heures, certains se mettent à crier haut et fort ce qu’ils savaient ou ont appris au cours de la semaine. Notamment le cas de John Gambadoro, qui bosse chez Arizona Sports 98.7, et qui en savait apparemment un poil sur le deal. Immédiatement, première réaction, qu’est-ce qu’un type couvrant l’Arizona et donc les Suns (duh) aurait à foutre dans les affaires des Bucks ? Chacun son avis, mais on peut tout de même effectuer le lien suivant : à Phoenix, on était grave dans le centre des opérations en début de mois. Les discussions se multipliaient entre le management de l’Arizona et celui de l’Ohio, sauf que celles-ci bloquaient au moment d’aborder le cas Josh Jackson. Fraîchement drafté il y a deux mois, le produit formé à Kansas n’était pas disponible et les Suns n’ont donc pas fait assez pour récupérer Irving. Pendant ce temps-là, côté Bucks, on gagnait du terrain jusqu’à presque appuyer sur le gros bouton rouge des Cavs.

Les Suns n’étaient pas vraiment proches de Kyrie mais voici une petite pépite – Milwaukee était tout proche – offrant notamment Malcolm Brogdon, Khris Middleton et un premier tour de Draft.

Cela tombe bien, on en avait justement parlé ici il y a quelques temps. La base proposée par les Bucks était très intéressante, pour une raison simple : elle cochait les cases imposées par les Cavs depuis le début des négociations. Il fallait un joueur confirmé (Middleton), un jeune talent à développer (Brogdon) et un tour de Draft intéressant (premier tour). C’était donc, sur le papier, une des meilleures offres pour faire flancher le management de Cleveland. Sauf que Danny Ainge est passé par là et nous a tout envoyé en l’air. Un All-Star, un rookie intéressant, un joueur confirmé et un merveilleux tour de Draft, la proposition des Bucks a vite fini aux chiottes. On savait qu’il y avait notamment eu des mentions assez drôles autour de Giannis, les Cavs pensant probablement qu’à Milwaukee on allait lâcher le Freak contre peanuts, mais au final personne n’a bougé dans le Wisconsin et tout ce beau monde se croisera dès la première semaine de la saison : Cavs – Bucks, rendez-vous fin-octobre et sans Kyrie.

Le nouveau management de Milwaukee a voulu se faire les dents, et a presque réussi à repartir avec Irving : si Danny Ainge n’avait pas fait de roulette russe avec ses picks de Draft, on aurait peut-être bien eu notre combo Kyrie – Giannis…

Source : Arizona Sports


1 Comment

1 Comment

  1. Gerard

    24 août 2017 à 17 h 03 min at 17 h 03 min

    Brogdon “jeune talent à developer”
    Il a le même âge que irving et n’a que un an de moins que Middleton 😅

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top