Videos NBA

Flashback 2016/17 : quand Jusuf Nurkic massacrait les Sixers un soir de mars

Pour vous faire patienter avant l’Euro et – surtout- avant la reprise de la NBA en octobre, TrashTalk vous offre tout au long du mois d’août un condensé de ce qu’il s’est fait de mieux la saison passée. Des perfs de fous malades assaisonnées ça et là d’instants historiques, du retour de Kevin Durant dans l’Oklahoma jusqu’à son sacre en juin face à LeBron, en passant par les triples-doubles de Russell Westbrook ou les 30 000 points atteints par Dirk Nowitzki. On embarque ? Allez, on embarque.

Et on rend visite aujourd’hui à un homme à des années lumières de la hype en début de saison, mais qu’un trade en février aura propulsé sur le devant de la scène. DeMarcus Cousins ? Raté. Jusuf Nurkic ? Bingo. Jusuf Nurkic ??? Oui, oui, oui, car la fin de saison du pivot bosnien à Portland fût tout simplement magnifique. Monstrueuse. Pour preuve ce match du 9 mars face aux Sixers, véritable renaissance de l’ancienne bestiole des Nuggets après quelques sorties déjà encourageantes les semaines précédentes…

28 points à 9/18 au tir et 10/13 au lancer, 20 rebonds, 8 passes, 6 contres et 2 steals en 38 minutes

Jahlil Okafor s’en rappelle probablement encore plus que nous, tant The Next Best Thing est devenue en un soir un intérieur lambda transformé en plot de chantier. Et quel chantier… Dès le départ, l’ami Youssouphe démontre que cette soirée sera la sienne en envoyant… cinq contres dès les premières minutes. Tous les ballons qui passent dans le périmètres de Nurkic terminent au quatrième rang du Moda Center et de l’autre côté du terrain c’est un festival. Nurkic tient le ballon comme une orange, lâche des passes à une main, récupère tout ce qui traîne sous les panneaux, parle avec les arbitres, avec le public, fait les hot-dogs et sert les mousses à la buvette. Indécent Nurkic, qui aura même le droit à un coup de pouce ce soir-là puisque Robert Covington offrira aux deux équipes le droit de jouer cinq minutes de plus. Parfait pour notre star du jour qui ponctuera son bordel avec des claquettes en veux-tu en voilà et même un tir à la frontière du parking et donc du réel. 28 points, 20 rebonds, 8 passes, 6 contres et 2 steals sans utiliser la main gauche ? Y’a qu’à faire ça ouais…

19 jours plus tard, Jusuf Nurkic punira son ancienne franchise avec 33 points et 15 rebonds. 16 jours de plus et le run des Blazers initié par l’arrivée de leur nouveau pivot mènera la franchise en Playoffs. Des Playoffs que Youss’ ne verra malheureusement quasiment pas à cause d’une blessure au péroné mais Rip City a pris rendez-vous pour la rentrée, elle a pris rendez-vous avec… son nouveau Big Three.

Les stats de Jusuf Nurkic en 2016/17

  • avec les Nuggets : 8 points à 50,7% au tir et 49,6% au lancer, 5,8 rebonds, 1,3 passe, 0,8 contre et 0,6 steal
  • avec les Blazers : 15,2 points à 50,8% au tir et 66% au lancer, 10,4 rebonds, 3,2 passes, 1,9 contre et 1,3 steal

Le Top 5 de Jusuf Nurkic en 2016/17

  • 2 mars vs Thunder : 18 points à 7/10 au tir et 4/5 au lancer, 12 rebonds, 6 passes, 5 contres et 2 steals
  • 9 mars vs Sixers : 28 points à 9/18 au tir et 10/13 au lancer, 20 rebonds, 8 passes, 6 contres et 2 steals
  • 19 mars @ Heat : 21 points à 9/15 au tir et 3/8 au lancer, 13 rebonds et 3 contres
  • 28 mars vs Nuggets : 33 points à 12/15 au tir et 9/11 au lancer, 15 rebonds, 2 passes, 2 contres et 1 steal et 1 contre
  • 30 mars vs Rockets : 19 points à 7/16 au tir et 5/7 au lancer, 19 rebonds et 3 contres

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top