Mavericks

Dennis Smith Jr. favori de ses pairs pour le Rookie of the Year : la Summer League a fait son effet

Dennis Smith Jr

Le dernier ROY à Dallas ? Un certain Jason Kidd, en 1995.

Source image : Youtube

Alors que les bookmakers ont annoncé Lonzo Ball et Ben Simmons comme les grands favoris dans la course au ROY, c’est Dennis Smith Jr. qui obtient les faveurs de ses compères rookies. Si le sondage effectué par la NBA a autant de crédibilité que Boston n’a de respect pour Isaiah Thomas, ou que le numéro de Westbrook si vous préférez, il a au moins le mérite de montrer à quel point la nouvelle recrue des Mavs a fait forte impression cet été après une Summer League électrisante. Et si c’était lui la surprise de l’année ?

Avec 25,7 % des suffrages, le meneur des Mavericks devance donc ceux qui l’ont précédé dans la dernière cuvée. Lonzo Ball arrive en deuxième position avec 20% et c’est Markelle Fultz qui termine le podium en récoltant 17% des voix chez les rookies. Ben Simmons ? Dans les choux avec ses 5%. On le sait, le neuvième choix de la Draft a mis sa franchise en effervescence après une très bonne prestation à Vegas. Si le freshman de NC State devra mériter sa place de titulaire, peu de doutes sont émis quant à ses capacités à devenir le nouveau Jason Kidd des Mavs en raison de la concurrence sur son poste plus faible que dans d’autres franchises. J.J. Barea et Devin Harris seront des soutiens, c’est déjà acté. Il ne reste “que” Yogi Ferrell et Seth Curry, les deux révélations de l’année. Si le petit frère du MVP a commencé des rencontres en étant meneur, l’arrivée de DSJ va probablement le contraindre à glisser au poste d’arrière, comme au début de saison, avant le départ de Deron Williams dans l’Ohio. C’est donc contre Yogi que la pépite devra batailler, mais si ses débuts dans la Ligue sont bons en octobre, le gamin deviendra rapidement le leader de la franchise avec Harisson Barnes, en attendant la retraite de la légende Dirk. Le poste de meneur titulaire lui tend les bras, Dennis a les faveurs de Rick Carlisle qui a déclaré que le bambino a des qualités athlétiques que la franchise n’a encore jamais vu à son poste, il ne lui reste plus qu’a le prouver sur le terrain.

Rookie of the Year comme l’ont annoncé ses potes pubères ? Why not, mais la concurrence va être rude. Ce n’est pas comme si la cuvée 2017 n’était pas un grand cru au poste de meneur. Entre Markelle Fultz, Lonzo Ball, Frank Ntlikina, De’Aaron Fox et même les Ben Simmons, Jayson Tatum et Josh Jackson à l’aile, DSJ aura de quoi s’amuser pour obtenir les votes finaux en juin. Les gamins le savent : il faudra cartonner cette année pour être sous les projecteurs. Dans ce cas, qui de mieux qu’un joueur qui devra prouver son talent pour être titulaire, sans pour autant être en concurrence avec un All-Star, qui a des qualités athlétiques exceptionnelles à la Russell Westbrook, qui subira moins de pression que d’autres de ses compères qui se feront tronçonner à chaque mauvaise performance, et qui profitera, en bonus, de côtoyer sur les terrains une légende de ce sport ?

Dennis Smith Jr. a tout pour confirmer les attentes que ses confrères rookies ont placé en lui. Refusé en titulaire direct sans avoir fait ses preuves, et avide de pouvoir montrer que sa neuvième position dans la Draft est une hérésie, la pépite pourrait effectivement être l’outsider que l’on attendait qu’à moitié. Lonzo et Ben, après Franky, c’est sur Dennis qu’il faudra compter.

Source : NBA

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top