Cavaliers

Allen Iverson pose ses sous sur LeBron James pour être MVP en 2018 : un assez bon pari

LeBron James
Source image : Montage YouTube

La saison 2017-18 commencera dans un peu moins de deux mois, mais on commence déjà à parler de course au titre de MVP chez certains : pour The Answer, la thune sera posée sur LeBron James.

On l’a observé se balader sur le circuit BIG3 cet été, avec plus ou moins de réussite, mais ça lui a aussi offert un bon bain de foule à l’ancienne. Allen Iverson était plutôt resté dans son coin ces dernières années, avant de réapparaître suite à l’intronisation au Hall of Fame il y a un an. Prise de position sur prise de position, le lutin est resté dans les petits papiers de la Ligue et c’est donc dans la Ligue créée par Ice Cube que la légende vivante des Sixers a fait le plus de buzz. Beh ça tombe bien, interviewé par Ball Don’t Stop ce weekend, Iverson a pu parler de quelques sujets dont celui du futur MVP en NBA. Entre Stephen Curry nommé deux fois et Russell Westbrook arrachant l’édition 2016-17 avec ses dents, la campagne 2018 nous tend les bras et chacun fait ses petits pronostics. Le favori pour AI ? From St. Vincent St. Mary’s High School… in Akron Ohio… Number 23…

Cela pourra toujours être LeBron. Je vais choisir LeBron, même avec tous les mouvements de cet été. Il y a LeBron et tout le monde après. Il y a tellement de bons joueurs. Et ce n’est pas pour manquer de respect à un de ces jeunes, il y en a plein qui font le taf. Mais LeBron est toujours devant.

Pour le titre de meilleur joueur au monde, certains aiment s’aventurer sur la route du blasphème en nous envoyant des membres d’une armée californienne, mais c’est peut-être cet été qui mettra fin à un début de débat sur la planète basket. Entre les Finales NBA perdues, les envies de départ de Kyrie Irving, quelques hérétiques doutant de son excellence et donc par conséquent un paquet de bouches à fermer, la régulière 2017-18 de LeBron pourrait être assez folle. Encore plus de responsabilités, une vieillesse à repousser, le tout arrosé par un trophée de MVP qu’il n’a pas touché depuis 2013 et vous avez le cyborg parfait pour écraser la concurrence. Maintenant, comme d’habitude, on connaît les préférences des votants : quand un nouveau héros surgit de nulle part et surprend l’auditoire avec son équipe, les bulletins peuvent tout de suite avoir la même gueule. Et LBJ va devoir cravacher pour convaincre les brebis égarées, car son niveau de jeu est devenu tellement régulier qu’on a fini par le prendre pour acquis. Rien de mieux que de reprendre le trône de la Conférence Est, tourner en 30-8-8 et claquer quelques grosses performances pour que sa collection de trophées accueille un nouvel arrivant.

Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas assisté à la version furax de LeBron. Peut-être que cette saison 2017-18 sera la bonne pour l’observer à nouveau. Merci les Warriors, merci Kyrie, et on croise les doigts pour Iverson, évidemment.

Source : Ball Don’t Stop

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top