Equipe de France

La France cuisine l’Italie, 88 à 63 : prépa réussie à quelques jours de rejoindre Helsinki

France
Source image : SFR Sports 2

Pour ce dernier match de prépa en terre française, l’équipe de France a fait le boulot face à une Italie peu inspirée. Score final, 88 à 63, plus que dix jours avant le début de l’Euro.

Il restera un dernier test, et pas des moindres, avant que la compétition ne commence du côté d’Helsinki. En effet, Vincent Collet et ses joueurs se rendront en Allemagne et à Berlin plus précisément pour jouer Dennis Schröder dans son antre. La rencontre aura lieu dimanche prochain, le 27, dans une salle à fond derrière les Allemands et testant justement la solidité collective et mentale des Bleus. Car si les potes de Vavane Fournier ont fait le boulot sur les trois derniers matchs de prépa, ils ont aussi pu le faire dans des conditions assez chouettes. En France, soutenus par les leurs, avec des petits ajustements à régler et face à des équipes de milieu de tableau pour ne pas manquer de respect. L’Allemagne, chez elle ? Une autre paire de manches, mais la confiance règne dans le groupe tricolore et la dernière démonstration offensive n’a fait que renforcer l’état d’esprit d’une équipe persuadée qu’elle peut créer la surprise à l’Euro. Mouvement de balle, répartition des points, profondeur d’effectif et intensité physiques, voilà les bases sur lesquelles l’EDF se repose et qui ont notamment assommé l’Italie hier soir.

Le match partait malheureusement sur des bases peu défensives. Enfin, malheureusement pour Collet, qui n’en revenait pas de laisser 27 points dans le premier quart et 41 en première mi-temps. Beaucoup trop face à une Italie privée de quelques belles gâchettes. Cependant, en sortie de vestiaire, l’attitude générale des Bleus changea dans leur moitié de terrain et le verrou tricolore s’imposa sur nos amis transalpins. Seulement 22 points encaissés en 20 minutes, voilà qui peut donner le sourire. Car en attaque, que dire ? Le festival a encore continué, en comptant sur des fournisseurs variés. Joffrey Lauvergne, devant son nouvel assistant-coach aux Spurs Ettore Messina, fût royal avec 20 points (record personnel) et du dunk à haute-dose. Evan Fournier, Nando Colo et Thomas Heurtel (nommé joueur de la rencontre)  ajoutaient leurs pions, pendant que le duo Poirier-Labeyrie apportait en intensité en-dessous. L’avance, passant de 10 à 15 puis 20 points pour l’EDF, permit alors à Vincent Collet d’offrir les dernières minutes de jeu à Yakuba Ouattara. Le bonhomme savait qu’il allait être coupé du groupe, il avait été prévenu, c’était donc la moindre des choses que de le laisser s’amuser avec ses coéquipiers une dernière fois. Ce cut annonce aussi un dernier à venir, entre Tillie et Labeyrie.

Mais comment Babac l’a bien résumé, victoire en poche, cette semaine de compétition fût intéressante pour les Bleus. Une attaque toujours aussi fluide, une défense qui progresse : la bonne progression avant le dernier test à Berlin et le début de l’Euro le 31 août. Contre qui ? La Finlande… à Helsinki.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top