Videos NBA

Flashback 2016/17 : quand Kevin Durant et Andre Roberson se roulaient une pelle pour la Saint-Valentin

Pour vous faire patienter avant l’Euro et – surtout – avant la reprise de la NBA en octobre, TrashTalk vous offre tout au long du mois d’août un condensé de ce qu’il s’est fait de mieux la saison passée. Des perfs de fous malades assaisonnées ça et là d’instants historiques, du retour de Kevin Durant dans l’Oklahoma jusqu’à son sacre en juin face à LeBron, en passant par les triples-doubles de Russell Westbrook ou les 30 000 points atteints par Dirk Nowitzki. On embarque ? Allez, on embarque.

L’histoire entre Kevin Durant et son ancienne franchise aura été le fil rouge de la saison. On avait parlé ici-même du premier rencard entre les deux ex, le MVP 2014 avait enchaîné par une démonstration with no regard for human life en janvier lors du match retour… mais c’est bien en ce 11 février 2017 que le monde du basket s’est donné rendez-vous. Le traître est de retour en ville et les mois passés n’ont pas atténué la haine de la Chesapeake envers son ancien chouchou. Et ce soir-là… c’est la rage d’un état tout entier qui va transpirer des tribunes et même du parquet.

Dès les premières secondes le ton est donné et la Chesapeake Arena offre une ambiance entre soirée de Playoffs et guerre civile. Kevin Durant est conspué comme jamais à chaque fois qu’il touche le ballon, la salle explose à chacun de ses tirs ratés et Russell Westbrook semble avoir avalé quatre litrons de Red Bull avant le match. Début de match tendu donc mais des Warriors qui vont passer en mode… Warriors au deuxième quart, atteignant la mi-temps sur le score de 73-50. RW a beau être un monstre qui terminera la partie avec… 47 points, 11 rebonds, 8 passes et 11 turnovers, ces Dubs-là sont tout simplement trop fort. Bah ouais, tu prends le meilleur joueur d’une équipe et tu le mets dans… l’équipe d’en face, tu m’étonnes que ça parte en blow-out à la première occase.

Sauf que blow-out ou pas blow-out, certains joueurs du Thunder semblent être investis d’une mission, celle de pourrir la soirée de Kevina. Andre Roberson notamment, qui va envoyer son ancien teammate valser dans la structure du panneau avant de s’offrir un face to face viril sous les hourras d’une foule transformée en arène de gladiateurs. Front contre front donc, les insultes fusent et les deux joueurs sont obligés d’être séparé par leurs coéquipiers. Le point de non-retour est atteint, Kevin Durant est définitivement devenu l’ennemi public n°1 à OKC.

A l’arrivée une victoire des Dubs, évidemment, mais une histoire de plus à raconter avant un nouveau chiffonnage quelques semaines plus tard, cette fois-ci entre les crevettes Stephen Curry et Semaj Christon, aka l’anagramme parfait. Avis aux amateurs de story, Paul George a rejoint l’Oklahoma cet été et les prochains Warriors-Thunder s’annoncent bouillants. Putain qu’est-ce qu’on aime ça.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top