Rockets

Josh Smith s’entraîne avec la Team Rockets : bientôt de retour, pour nous jouer qu’un premier tour ?

Josh Smith
Source image : Instagram

Absent du circuit NBA depuis un an, Josh Smith se voit bien retourner dans la Ligue. Et pas n’importe où. Beh non, quitte à envoyer de la brique en or, autant le faire dans sa dernière équipe : allô Houston, on arrive.

C’est qu’il nous manque, le Smoove. Pas pour ses passes lumineuses et ses enjambées balle en main, mais pour ses contres stratosphériques, ses dunks dans le trafic et ses légendaires tirs à trois points, avec un public s’arrachant les cheveux sur chaque tentative. Expulsé des radars des franchises NBA l’été dernier, Josh avait pris une petite année sabbatique et s’était justement fait plaisir dans le repère des plus gros gourmands au monde, la Chine. Là-bas, Smith nous avait d’ailleurs tapé un match à 18 trois-points tentés, parce que la vie est une fête. Une thérapie idéale pour jeter du ciment par caisses de seize, et tenter un retour chez l’Oncle Sam avec l’esprit libéré. Justement, ces derniers jours, Josh a été aperçu en très bonne compagnie puisqu’il était à l’entraînement… avec le gros de le troupe à Houston. Tarik Black, Zhou Qi, James Harden, Chris Paul et Josh Smith, le début d’une blague raciste qu’on n’osera évidemment pas à l’instant, mais qui nous laisse penser qu’un comeback du dernier cité est encore possible.

Outside wit it! @jharden13 @cp3

Une publication partagée par Josh Smith (@noigsmoove) le

Et cela tombe bien, puisqu’une image est toujours plus chouette lorsqu’elle est suivie par une rumeur, c’est Kelly Iko d’ESPN 975 qui a pu discuter avec Josh Smith, ce dernier indiquant qu’il était très motivé par la perspective de rejouer chez les Rockets. Est-ce que cela veut dire que le management de Houston va vouloir réintégrer l’intérieur dans la rotation texane ? Pas sûr. Car autant Smoove peut apporter en polyvalence, en énergie venant du banc et en défense, autant il peut envoyer chier un Mike D’Antoni, casser une attaque et un plexiglas avec un tir, et lâcher un majeur dans le vestiaire. Plutôt le genre de profil qu’on n’associe pas à une équipe voulant défier les Warriors, mais qui sait. Peut-être qu’à Houston, on se laissera tenté par un contrat minimum-vétéran option pelleteuse, avec 10 minutes offertes par soir et la possibilité de défendre sur du grand ailier dans les moments chauds. En tout cas, avec des dépenses déjà majeures dans la banque locale et un effectif qui prend forme, difficile de savoir s’il sera chez les Rockets à la rentrée. Une invitation à un camp d’entraînement, entre nous, serait déjà une victoire pour l’homme au bandeau.

La NBA sans Josh Smith, c’est comme un tex-mex sans tabasco. Tu peux faire sans, mais tu sais que c’est bien meilleur avec. En espérant qu’à Houston les cuistots pensent comme nous.

Source : ESPN 975 / Instagram


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top