Grizzlies

Marc Gasol commence à trouver le temps long à Memphis : “il va peut-être falloir revoir certaines choses”

Marc Gasol

Une corde vient peut-être de péter sur la guitare de Marc Gasol.

Source image : NBA League Pass

La free agency des Grizzlies n’est pas faite pour rassurer les fans de Memphis et l’avis semble être partagé par Marc Gasol. Dans le Tennessee depuis bientôt dix ans, le pivot espagnol voit poindre au loin un avenir un peu sombre et en bon franchise player, il a tenu à lancer un petit message à ses dirigeants.

Les belles années passées à trimballer l’esprit grit and grind partout dans le pays sont peut-être bien terminées et ça, Marc Gasol l’a un peu en travers de la gorge. Zach Randolph est parti dealé en Californie, Vince Carter s’est également barré à Sacramento pour apprendre aux gamins à poser des 360, JaMychal Green et Tony Allen voient la porte de sortie leur faire des clins d’œil et le roster de David Fizdale est aujourd’hui loin d’apporter les garanties nécessaires pour faire des Grizzlies un candidat crédible aux Playoffs. Malgré Marc Gasol, malgré Mike Conley. Résultat des courses ? Une bonne grosse gueulante de Marco au micro de Hoopshype, en espérant pour lui que ses dirigeants n’avaient pas leurs boules quiès :

Je suis très ambitieux et j’ai toujours voulu que Memphis soit une grande franchise. Nous n’avons cessé de progresser lors des six ou sept dernières saisons mais nous devons continuer. Et si ce n’est pas le cas, nous devrons peut-être revoir certaines choses en considération.

Grande nouvelle, Marc Gasol n’est donc pas satisfait du recrutement de son front office. En même temps, quand tu récupères Mario Chalmers et Tyreke Evans, c’est plutôt les Playoffs 2013 que tu vises. En même temps, quand tu n’arrives pas à refourguer Chandler Parsons et que tu signes Ben McLemore, tu peux en effet râler un peu, surtout quand deux… voire trois… voire quatre de tes joueurs principaux se barrent sous d’autres cieux… Avec deux demi-finales de conférence et une finale à l’Ouest en 2013, les Grizzlies font incontestablement partie du paysage NBA depuis l’arrivée de Gazouze mais il est clair que la franchise du Tennessee semble être arrivée à un tournant important de sa courte histoire. Malgré la présence en ville de l’un des duos les plus efficaces de la Ligue, la manière avec laquelle la Conférence Ouest s’est retapée cet été peut faire flipper l’Espagnol et on attend avec un peu de frissons négatifs un début de saison qui pourrait donner raison au frère de Pau.

Le scud est en tout cas lancé à un an d’une free agency qui pourrait faire changer la NBA pour la demi-douzaine d’années à venir. Gagner c’est bien, ne pas cesser de le faire c’est encore mieux et si les mecs n’ont pas compris, des lignes devront bouger. Et si c’est Gasol lui-même qui doit se barrer là où la paella est meilleure, notre copain ne se privera sans doute pas pour le faire…


1 Comment

1 Comment

  1. peko

    19 août 2017 à 14 h 11 min at 14 h 11 min

    horford + choix lakers 2018 vs gasol ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top