Wizards

Les Wizards signent Donald Sloan : Mickey et Donald qui signent le même jour, vous en rêviez la NBA l’a fait

Donald Sloan

Et après on nous demande pourquoi on aime la NBA.

source image : youtube

Vous en aviez rêvé, la NBA l’a fait. Après la signature de Jordan Mickey à Miami, c’est donc Donald Sloan qui rejoint les Wizards. Mickey et Donald signés le même jour par leur nouvelle franchise, on attend plus que Pluto Jones et Dingo Smith et on pourra prendre notre retraite tranquille.

Plus sérieusement, c’est un nouvel atout intéressant que Scott Brooks récupère, au sein d’un backcourt que l’on peut qualifier de très solide si l’on met en perspective la folle courbe de progression de John Wall. Absent des radars la saison passée en raison d’un séjour d’un an avec les Guangdong Southern Tigers, Donald Sloan faisait les beaux jours de Brooklyn en 2015/16 avec une production de 7 points, 2,8 rebonds et 4,4 passes. Titulaire environ un match sur deux avec les Nets, le poste 1/2 avait gagné son ticket vers l’exotisme et revient aujourd’hui en NBA avec la ferme intention d’intégrer à plein temps le roster de l’une des équipes les plus flippantes de la Conférence Est. Atlanta, New Orleans, Cleveland, Indiana, Guangdong et donc Washington, un itinéraire déjà bien riche à 29 ans, en sachant que la majorité des Français n’a connu à cet âge-là que Palavas-les-Flots et le camping de l’Espiguette.

Devenu un vrai shooteur saison après saison (44% au tir et 38% du parking avec les Nets), le canard rejoint donc une ligne arrière déjà riche de John Wall, Bradley Beal, Tim Frazier, Jodie Meeks et Tomas Satoranski, alors que le petit Sheldon McLellan devrait faire les frais de l’arrivée du cousin de Picsou. Le roster dans la capitale est désormais full de chez full et bon courage aux défenses de NBA pour mettre des stops à l’attaque des Wizards. Un groupe intelligemment construit autour d’un meneur de jeu en pleine bourre et de quelques lieutenants au potentiel évident de All-Star.

Un deuxième Donald débarque donc dans la capitale, avec comme ambition de faire parler de lui en bien dans les journaux. Si le premier est là pour encore trois ans, le second n’aura qu’un an pour faire ses preuves. Allez mon Donnie, c’est maintenant.


1 Comment

1 Comment

  1. Très Beurk

    19 août 2017 à 14 h 31 min at 14 h 31 min

    Sheldon McClellan a changé de nom cet été et s’appelle Sheldon Mac désormais. Vous me direz qu’on s’en fout sauf que je pense certainement pas que les Wizards vont le couper vu les bonnes choses qu’il a pu montrer l’an dernier et en SL.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top