Pacers

Glenn Robinson III travaille sérieusement cet été : faut dire qu’il y a de la place sur les ailes

Glenn Robinson III

Skills challenge l’année pro?

Source image : NBA League Pass

Le soleil reviendrait-il du côté d’Indianapolis ? Autrefois dans l’ombre d’un certain Paul George, Glenn Robinson III a bien l’intention de profiter du départ de ce dernier et de Jeff Teague pour se frayer un chemin dans la lumière chez les Pacers. Reconnu pour ses capacités défensives, son adresse plus que correcte à trois points et bien évidemment ses talents de dunker, GRIII profite de l’intersaison pour perfectionner son jeu à tous les niveaux, notamment sa conduite de balle. Skills challenge l’année prochaine, histoire de varier les trophées ? 

S’il y a bien une chose dont on peut être certain au sujet de Glenn Robinson troisième du nom, c’est que c’est un joueur plein de détermination. Après avoir révélé qu’il avait dû énormément travailler sa détente lorsqu‘il était plus jeune, on se doute que le fils de Big Dog ne s’est pas arrêté là. Aux cotés de son coach Joey Burton, le 40ème choix de la Draft 2014 espère bien exploiter l’opportunité qui s’offre à lui après la fuite des talents du côté de l’Indiana pour intégrer la first unit. Déjà bien à l’aise avec son shoot, l’ailier veut désormais la jouer comme CP3 et apprendre à créer le jeu balle en main.

Mon plus gros défi de l’intersaison a été de travailler sur ma conduite de balle. Juste être capable de créer pour les autres, d’aider mes coéquipiers sur le terrain. Je n’étais pas souvent dans une position de pick-and-roll ces dernières années, mais c’est l’une des choses que j’ai le plus travaillé cet été. Juste m’améliorer, et mettre mes partenaires dans les meilleurs positions possibles pour marquer et gagner.

Alors que l’utilisation de Robinson était limitée à son rôle défensif, quand on voit que le joueur était le seul du circuit à tirer moins de cinq fois par match pour plus de 20 minutes de temps de jeu, le Pacer a bien perçu qu’il était a un moment clef de sa carrière s’il ne voulait pas voir son rôle se restreindre sur le terrain.

Très intelligemment, c’est donc sur ses capacités offensives qu’il a voulu concentrer son effort cet été, car le départ de PG13 pourrait bien inciter Nate McMillan à responsabiliser le jeune Glenn sur son rôle à jouer dans l’attaque d’Indiana. Selon son coach personnel, outre une meilleure agressivité et une meilleure maîtrise du ballon qu’il est efficacement en train de développer, c’est surtout la confiance en soi qui sera un élément crucial pour le joueur à partir d’octobre. Mais ayant eu l’un des meilleurs ailiers de la ligue pendant deux ans comme coéquipier, GRIII a appris de son expérience avec PG et ne compte pas se contenter d’être le back-up du nouvel arrivant Bojan Bogdanovic. Si ce dernier a démontré ces dernières saisons qu’on pouvait compter sur lui au scoring, Robinson va lui s’appuyer sur sa polyvalence qu’il approfondit en ce moment, son impact dans la facilitation du jeu, ses capacités au rebond et sa très bonne défense pour se frayer un chemin dans le starting five et consoler la Pacers Nation. Si son entrainement estival porte ses fruits, Robinson pourrait bien suivre doucement les traces de son père et montrer de très beaux progrès la saison prochaine. De quoi mettre du baume au coeur des fans de la franchise d’Indiana, toujours en PLS selon les rumeurs…

Glenn Robinson ne veut plus être limité à un rôle défensif et de jump shooter : il a passé son intersaison à perfectionner sa maîtrise de balle et sa créativité avec la gonfle en mains. Avec le départ de Paul George et Jeff Teague, le Pacer a bien compris que l’opportunité pour prendre du gallon était trop belle pour passer à côté. Come on petit, tu as un nom à représenter…

Source : Indiana Sports Coverage


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top